Rencontre avec Alexandre Seurat

Publié le par Gwalarn

 

L'histoire d'un jeune homme qui a pris pour refuge la maison de vacances de ses parents, en bord de mer, hors saison. C'est peut-être cela sa vie : la sensation d'être toujours hors saison, abandonné depuis l'enfance à un monde flottant et douloureux. Funambule, il se sent entraîné dans une course à l'abîme, à laquelle il ne peut rien.

Mais un billet de train a été déposé sur la table et un taxi commandé. Demain, c'est le jour de la fête des Mères et tout a été organisé pour qu'il retrouve les siens : une petite réception, et aussi un rendez-vous, dont il ne sait rien...

Dans Un funambule, son troisième roman, Alexandre Seurat plonge le lecteur en apnée, dans un monde intérieur sans repères dont on ne sait si l'absence de limites tient à la perception troublée du personnage ou à la violence du monde extérieur.

Comme dans ses deux premiers livres, La maladroite (2015) et L'Administrateur provisoire (2016) aux éditions Le Rouergue, l'auteur poursuit l'exploration des failles familiales et excelle à faire naître de ses phrases dépouillées une émotion à vif.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article