Dédicace de Loïc le Guillouzer

Publié le par Gwalarn

Loïc Le Guillouzer séjourne régulièrement en Californie du nord, chez les Indiens Karuk, depuis les années 60. L’écriture de sa trilogie karuk lui aura pris dix ans : les trois romans, qui peuvent se lire indépendamment les uns des autres, racontent une aventure qui se poursuit au travers du regard d’un personnage différent à chaque fois. L'auteur est parti d’une histoire vraie qui lui a été racontée au cours d’une soirée entre amis, celle d’un chercheur d’or breton qui s’était distingué en prenant fait et cause pour les Indiens Karuk à une époque de violence inouïe, celle de la ruée vers l’or en 1852. Il a imaginé cette trilogie contemporaine entre découverte, acculturation, génocide, recherche d’identité et bien sûr une bonne dose de fiction.

Le premier roman, Rouge Karuk, vient d’être entièrement revisité et fait l’objet d’une seconde édition. Le second volet, Cochinchine (Prix de Carhaix 2015) bénéficie d’une nouvelle couverture pour s’inscrire dans la trilogie. Le troisième, Retour à Callahan, vient de sortir : une jeune amérindienne trentenaire, cabossée par la vie, repart malgré elle à la recherche de son identité et de son destin, au travers d’un parcours semé d’embûches.

Loïc Le Guillouzer dédicacera les trois ouvrages de sa trilogie. Il sera accompagné de l’illustratrice Jeannic Le Guillouzer - Le Voyer, qui a réalisé toutes les couvertures.
Il dédicacera aussi ses traductions de légendes amérindiennes, projet qu’il a pu concrétiser grâce à un partenariat entre les éditions Naturegraph en Californie et les éditions Goater en Bretagne : les Légendes Anasazi et les Contes et Légendes des Indiens de la Klamath River.

Publié dans Rencontres, Dédicace

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article