Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les 13 Trésors

Publié le par Tiffany

Tanya a un don. Depuis son enfance elle a la capacité de voir des êtres féeriques. Ces créatures d’un autre monde la tourmentent et la mettent en garde de ne jamais dévoiler son don de double-vision. Ce secret devient de plus en plus lourd au fil des années et sa mère ne supporte plus ses bizarreries. Suite à une énième dispute, Tanya est envoyée pour l’été dans le manoir de sa grand-mère, Florence, une femme sévère et froide qui n’a jamais manifesté le moindre intérêt pour sa petite-fille.

Ce manoir est situé près d’une inquiétante forêt infestée de féeriques, d'où il semblerait que des promeneurs aventureux ne soient jamais ressortis. Sur place, la jeune fille se lie d’amitié avec Fabian, un scientifique en herbe. Tous les deux ne tardent pas à comprendre qu’il règne un mystère pesant dans la région. On parle d’étranges enlèvements et plus particulièrement d’une disparition qui semble directement liée à la famille de Tanya : celle de Morwenna Bloom.

Que s’est-il passé cinquante ans plus tôt ? Une chose est sûre, dans cette histoire il ne faut pas se fier aux apparences.

Un roman qui tient en haleine grâce à un secret bien gardé. 

Un conseil ? A ne surtout pas lire la nuit !


treize-tresors.jpg
Michelle Harrisson - Les treize Trésors - Bayard, coll. Millézime - 11,90 €

Traduit de l'anglais (GB) par Danièle Darneau

Publié dans Jeunesse

Partager cet article

Repost0

Ma mère est un gorille (et alors?)

Publié le par Tiffany

A l’orphelinat des Mimosas, on compte cinquante et un enfants. Pour l’inspection, et pour la directrice madame Gerb, obsédée par l’ordre et la propreté, c’est un de trop. Alors lorsqu’une femme mal fagotée débarque dans une vieille voiture bonne pour la casse, désireuse d’adopter un enfant, l’occasion est trop belle. L’heureuse élue pour cette maman hors norme sera Johanna.

Un choix qui n’est pas du tout du goût de l’orpheline ! Elle voulait une maman avec un beau chignon, qui sente bon et qui soigne ses petits bobos avec un œil bienveillant. Elle se retrouve avec une brocanteuse ayant un penchant pour le désordre et qui possède une vision particulière du ménage et de l’hygiène en général. Cependant Johanna va vite découvrir qu’il ne faut pas se fier aux apparences et qu’une maman gorille vaut bien toutes les mamans du monde.

Une histoire pleine d’humour, de tendresse et de rebondissements. Un conte des temps modernes qui fait taire bon nombre de préjugés.

ma-mere-est-un-gorille.jpg
Frida Nilsson - Ma mère est un gorille (et alors ?) - Bayard, coll. Estampille - 11,90 €
traduit du suédois par Ludivine Verbèke

Publié dans Jeunesse

Partager cet article

Repost0

Les enquêtes d'Hector Krine tome 2

Publié le par Par Isabelle©Page des Libraires n°149 novembre 2011

Nous avions découvert Hector Krine lors de sa première enquête dans les bas-fonds de Londres, peuplés de créatures surnaturelles, les Grouillants.

Dans ce deuxième tome, il est engagé par le directeur d'un grand théâtre pour enquêter sur des vols visant les spectateurs pendant les représentations, sans que personne n'ait pu surprendre le voleur. Ses investigations le mènent sur les traces d'un homme invisible et d'un dangereux vampire qui pourrait être responsable d'assassinats violents visant des membres importants de l'état. Chez les Grouillants, soupçonnés de ces meurtres, la révolte gronde. Pour compliquer le tout, Matthew, le fils de Krine se rebelle et prend le parti des Grouillants. C'est dans ce contexte qu'Hector, qui doit aussi déjouer un complot contre la Reine Victoria, se retrouve face à son pire ennemi : Brachislavich.

Stéphane Tamaillon mène son récit tambour battant, sans laisser au lecteur le temps de reprendre son souffle. C'est brillant, intelligent et on attend la suite !

Krine-2.jpg

Stéphane Tamaillon - Krine T2 L'affaire Jonathan Harker - Gründ 14,90 €

Publié dans Jeunesse

Partager cet article

Repost0

La fille qui chante

Publié le par Isabelle©Page des Libraires n°148 Octobre 2011

Auteur de romans policiers pour adultes, Pascal Basset-Chercot a aussi publié des histoires dans le magazine Je Bouquine. Avec Les Chants interdits il signe un roman pour ados, fort et original.

Ce jour-là, Laure s'est attardée dans l'animalerie où elle rend régulièrement visite à Gabs, un perroquet du Gabon. Le petit animal avait conquis la jeune fille dès la première fois où elle l'avait vu et elle s'y était attachée, communiquant avec lui par le chant. Laure a une voix particulière lorsqu'elle chante, une voix claire et très aiguë. Ce jour-là, elle rate le dernier train qui doit la ramener de sa pension à chez elle. Omar Bamadaud, chauffeur et homme à tout faire de la pension Saint Gémond, la reconduit au pensionnat et décide de prendre la route du col plutôt que la voie rapide. Dans la montée du col, le vieux minibus rend l'âme, obligeant Laure et Omar à poursuivre leur ascension à pied. C'est au beau milieu d'un val totalement perdu et sauvage qu'ils entendent le son régulier et totalement incongru d'un tam-tam. Des choses étranges surviennent alors : sur leur route, ils croisent un chat, un coq et d'autres animaux qu'Omar Bamadaud a tués au cours de sa vie. Ce jour-là, tous les animaux, au son des tam-tams ont décidé de se révolter et de se venger des hommes. Calmement et méthodiquement, ils sortent des maisons, des abattoirs, des élevages, des zoos et envahissent la ville de Bermane. Réfugiée dans l'hôpital avec Omar, Laure fait la connaissance de Silvère un garçon malade qui est persuadé que Laure détient un pouvoir. La jeune fille qui ne pense qu'à rejoindre sa famille, sauve ses compagnons en poussant un cri suraiguë qui fait fuir des singes qui les attaquaient. Les autorités, dépassées par les événements envoient l'armée et évacuent la population. La ville devient un vrai champ de bataille. Laure, Silvère et Omar trouvent refuge chez Molka, un savant qui accueille chez lui des Borundés, une tribu qui commande les animaux par le chant. Laure a réellement un don mais elle ne le sait pas encore.

Aucun temps mort dans ce roman passionnant ; le récit est dense et tient le lecteur en haleine jusqu'au point final de cette incroyable histoire.

Fillle-qui-chante.jpg
P.B. Chercot - Les chants interdits Tome 1 La fille qui chante - Gründ 14,90 €

Publié dans Jeunesse

Partager cet article

Repost0

Le Bloc

Publié le par David


Jours d'émeutes urbaines en France. Les journaux télévisés affichent le nombre de morts en temps réel à l'écran façon téléthon pendant que le gouvernement aux abois négocie ministères et secrétariats d'état avec le Bloc, mouvement politique d'extrême droite. Une nuit de pourparlers pendant laquelle nous découvrons deux personnages clés du parti nationaliste.

Antoine Maynard, d'abord. Etudiant brillant, intellectuel rebelle devenu une plume du Bloc. Il est  l'amant d'Agnès Dorgelles, nouvelle dirigeante du parti mais aussi fille de Rolland Dorgelles, fondateur du Bloc et connu pour ses dérapages oratoires fréquents.
Stanko, ensuite. Compagnon d'arme d'Antoine à Coëtquidan puis pendant les opérations coup de poing du parti, cet ancien skin est devenu le patron du service d'ordre du Bloc. Il est aujourd'hui sous le coup d'une condamnation "définitive" de la part de son propre camp, un "sacrifice" inévitable pour ne pas écorner l'image d'un parti à l'histoire sulfureuse mais bientôt au pouvoir.

Les deux hommes nous racontent leurs parcours respectifs, leur rapport au Bloc, et donc l'histoire du Bloc lui-même.
On croise dans ce roman tous ceux qui ont participé à l'histoire de l'extrême droite française, de Brasillach à l'OAS en passant par Occident, on revit les élections municipales du sud de la France, les dissensions internes, les scissions, et même la  "dédiabolisation" du parti.
Certes, Jérôme Leroy  est peut-être dans un discours radical sur son blog (1) en nous annonçant  "Vous avez peur de l'extrême droite au pouvoir ? Vous avez tort, elle y est déjà". Mais à l'heure où l'ancien patron des RG demande des accords UMP-FN, ou encore quand la RATP transporte gratuitement les Roms vers des horizons lointains, cette remarquable  politique fiction fait froid dans le dos alors que la prochaine campagne électorale débute à peine...


leroy_le-bloc.jpg

Jérôme Leroy - Le Bloc - Gallimard, Série Noire - 18 €

(1) http://feusurlequartiergeneral.blogspot.com

Publié dans Polar

Partager cet article

Repost0

Les Vieux Fous

Publié le par Emmanuelle©Page des Libraires n°147 Septembre 2011

Il est abject, aussi voleur, violeur que meurtrier. Il éructe sans entrave son obscénité, sa haine, sa folie. Il se nomme Albert Vandel, il a plus de 140 ans et autant en kilos à déplacer, mais vous allez l’écouter. Attentivement, avec horreur et effroi, étonnamment. Car c’est un citoyen français, plus précisément c’est un colon en Algérie. Plus fort : il incarne la colonisation elle-même ! Dans un récit halluciné et torturé, du 19e siècle au printemps 62, rien ne vous sera épargné. De ses premières conquêtes et massacres à la tête d’un bataillon de zéphyrs, jusqu’au bordj où il est barricadé avec les derniers grands colons, il vous rafraîchira la mémoire sur l’histoire de l’Algérie coloniale.

Le propos est violent, parfois insoutenable, et pourtant tout est vrai. Ce qui fait la force du roman réside aussi et surtout dans la musique particulière qui le porte. Un souffle narratif étrange qui fait écho à la démesure de ces 130 années de folie coloniale et pousse inexorablement à poursuivre la lecture. Ressenti comme une respiration,  il peut accompagner les âmes les plus sensibles à suivre les délires d’un personnage narrateur sans tenue ni retenue.

Inoubliable, étrange et baroque, ce nouveau roman de Mathieu Belezi produit un véritable choc. Là où se mêlent constamment insoutenables vérités et fantaisies romanesques, nombre de questions restent en suspens et donnent envie d’aller voir encore plus loin. Dans les entrailles d’une mémoire collective qui tait l’intolérable.

Vieux-Fous.jpg 

Mathieu Belezi - Les Vieux Fous - Flammarion  22 €
Entretien avec l'auteur

Partager cet article

Repost0

Le Turquetto

Publié le par Emmanuelle

C’est par une note au lecteur que Metin Arditi introduit son nouveau roman. A elle seule elle suffit à susciter l’envie de dévorer ses quelque trois cent pages. Le postulat est le suivant : un tableau célèbre conservé au Louvre– dont la signature présente une discrète anomalie chromatique– serait l’unique oeuvre qui nous reste d’un des plus grands peintres de la Renaissance vénitienne. Un égal de Véronèse, un élève prodige de Titien lui-même que le grand maître surnomma ‘le Turquetto’, le petit Turc. La petite histoire en appelle une grande, celle d’un destin mouvementé que Metin Arditi conte avec ferveur.

Ainsi débute le conte d’une passion, celle d’Elie Soriano. né de parents juifs en terre musulmane (à Constantinople vers 1519), qui ne peut concevoir de vivre sans dessiner. A la mine de plomb ou au pinceau, il veut saisir l’autre. Pénétrer son âme, la comprendre et la révéler, dans toute sa vérité. Mais les lois sacrées des Juifs et des Musulmans lui interdisent la représentation. Alors, pour assouvir sa passion, l’artiste triche, renie ses origines et fuit très jeune en Italie.

A Venise, il masque son identité, fréquente les ateliers du Titien, et connaît une carrière exceptionnelle sous le nom de Turquetto. Il offre aux congrégations vénitiennes une œuvre admirable nourrie de tradition biblique, de calligraphie ottomane et d'art sacré byzantin. Pourtant, au sommet de sa gloire un malheureux incident fera basculer son formidable destin. Avec une force rare et une érudition inspirée, Metin Arditi dépeint, au cœur des rivalités et des fastes de la Renaissance, le destin d’un artiste dont le talent égale l’inspiration. Entre ombre et lumière, voici une vraie pépite au cœur de cette rentrée littéraire !

Turquetto.jpg
Metin Arditi - Le Turquetto - Actes Sud 19,50 €

Partager cet article

Repost0

Juste avant

Publié le par Emmanuelle

Une jeune femme veille son arrière-grand mère agonisante. Peu encourageant comme premier roman ? Détrompez-vous : ces deux-là se racontent avec drôlerie et poésie, car toutes deux ont du tempérament pour dire les choses en silence. La première, la plus jeune, pétillante et fraîche c’est Fanny qui ‘accompagne’ la seconde; Juliette, sa très vieille pomme, sa Granny étendue sur son lit d’hôpital. L’attente, le froid, la peur encadrent leurs deux récits. Juste avant un ultime souffle, juste avant de continuer à vivre, leurs voix et souvenirs s’alternent. Pour dire cinq générations de femmes et un siècle qui s’écoule. Pour dire les bonheurs comme les accidents de la vie moderne. Guerres, amours, voyages, études, naissances, maladies, deuils, regrets et renoncements, mille et un détails et anecdotes ressurgissent et s’animent. Avec élégance et pudeur parfois, sans fioriture ni retenue le plus souvent, Fanny et Juliette se racontent simplement. Jusqu’au bout de ce bouleversant portrait croisé, Fanny Saintenoy excelle dans la maîtrise de la simplicité, pimente l’ensemble d’humour et de poésie et suscite l’émotion sans maniérisme.
Beau et juste, son premier roman a entre autres deux belles qualités : une force douce et une gaieté tendre.

Juste-avant---Saintenoy.jpg


Fanny Saintenoy - Juste avant - Flammarion 12 €

Partager cet article

Repost0

Saba Ange de la Mort

Publié le par Isabelle©Page des Libraires n°147 Septembre 2011

Saba a 16 ans. Elle vit à Silverlake, région asséchée et régulièrement balayée par de terribles tempêtes de poussière, avec Lugh son frère jumeau, sa petite sœur Emmi et son père. Toute trace de civilisation a disparu et l'ère des Destructeurs, dont il ne reste quasiment rien, est terminée depuis longtemps. Sa vie va basculer un jour de tempête : quatre cavaliers surgis de nulle part enlèvent Lugh et tuent son père. Sans son frère, Saba ne sait pas comment vivre et jure qu'elle le retrouvera coûte que coûte. Après avoir laissé Emmi chez une amie de sa mère, elle part avec pour seul compagnon, Néro, son corbeau apprivoisé. Sa petite sœur qui ne supporte pas d'être mise à l'écart, la rattrape. Saba, qui n'a jamais appris à lire et à écrire se révèle être une battante rusée, dotée d'un incroyable instinct de survie. L'écriture est âpre, sans fioritures, et le récit des aventures de Saba (qui ressemble à bien des égards à la Katniss de Hunger Games) mené tambour battant, se lit d'une traite.

saba.jpg
Moira Young - Les chemins de poussière T01 Saba, Ange de la Mort - Gallimard Jeunesse - 18€
Traduit de l'anglais par Laetitia Devaux

Publié dans Jeunesse

Partager cet article

Repost0

11 septembre, le jour du chaos

Publié le par Philippe

Ce jour là nous sommes tous restés des heures devant nos téléviseurs, choqués, abasourdis par ces images répétées d’avions percutant les buildings, par l’écroulement des deux tours cent fois vu, par le pentagone en partie détruit.
Aujourd’hui, dix ans plus tard, un livre nous rappelle cette journée. Nicole Bacharan et Dominique Simonnet nous la font revivre minute par minute. Du petit matin de ce qui aurait du être un jour tranquille pour Georges Bush jusqu’au coucher du soir, ils nous montrent tous les grands acteurs de ce drame. Et dès le début, ce récit toujours fidèle devient un thriller qui nous prend, bien que nous en connaissions l’issue ! Avec fascination, on voit les grands personnages être pris de stupeur, incapables de communiquer les uns avec les autres, puis petit à petit commencer à agir sur la base d’informations incomplètes ou erronées, on voit les plus téméraires prendre des initiatives salutaires qui outrepassent leurs fonctions, on suit les plus roués des conseillers avancer les pions de la future politique du Président … Mais le livre ne donne pas la parole qu’aux grands, il nous met aussi dans les avions avec les appels d’une dignité incroyable des passagers, dans les aéroports où les contrôleurs aériens essaient de mettre de l’ordre dans un ciel en pagaille, dans les escaliers avec les pompiers qui montent et le public qui descend…
 

L’énormité des évènements de cette journée lui confère un caractère d’irréalité, de scénario de fiction. On pourrait justement reprocher à ce livre de pouvoir être lu comme un excellent thriller, sauf qu’ici tout est vrai et qu’il ne faut pas l’oublier en le lisant.

11-septembre.jpg
Nicole Bacharan et Dominique Simonnet - 11 Septembre, le jour du chaos - Perrin 21 €

Publié dans Essais

Partager cet article

Repost0

<< < 10 20 30 31 32 33 34 > >>