Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dédicace de Philippe Collin

Publié le

Dédicace de Philippe Collin

Rencontre avec Philippe Collin (entre autre animateur sur France Inter de l’Œil du Tigre) à l’occasion de la parution de la BD, Le voyage de Marcel Grob aux éditions Futuropolis. Un album qui raconte le parcours d’un alsacien enrôlé contre son gré dans la Waffen SS.

Samedi 17 novembre, 15h00

Partager cet article

Repost0

Dédicace d'Isabelle Diverchy et Roger Éon 

Publié le

Dédicace d'Isabelle Diverchy et Roger Éon 

Isabelle Diverchy et Roger Éon présenteront leur CD dans lequel ils interprètent des œuvres pour voix et guitare de Benjamin Britten. Ce célèbre compositeur britannique, né en 1913 et mort en 1976, a composé une œuvre considérable, notamment dans le domaine de la musique vocale.Samedi 17 novembre, 10h30 à 12h30

Partager cet article

Repost0

La revue XXI fête ses 10 ans !

Publié le par Gwalarn

 

Publié dans Revue XXI, Rencontres

Partager cet article

Repost0

Il voit des rouge-brun partout !

Publié le par Philippe

Dans une chronique du 2 octobre 2018, Laurent Joffrin critique vertement le dernier livre de Jean-Claude Michéa, lui reprochant ses sophismes, de porter un bonnet de laine et d’être proche des identitaires  (ce qui peut repousser (pas le bonnet de laine, enfin cela dépend...)).

Le libraire, quant à lui, peinant à voir un lien clair entre la pensée de Michéa (nourrie de Marx, Orwell, Debord, Lasch et Castoriadis entre autres) et un proto-fascisme quelconque, recommande vivement la lecture de ses ouvrages.

Pire, il aggrave son cas en recommandant aussi ceux de Christophe Guilluy, autre hérésiarque désigné.

Même en cas de désaccord avec ces auteurs, le seul risque pris est celui de la réflexion.

-----------------------------------

 

Partager cet article

Repost0

Rencontre avec Frédéric Paulin

Publié le par David

“ Khaled sort de l'appartement en adressant un sourire qu'il veut plein d'amour à ses parents. Il sait qu'il va bientôt devoir les quitter pour toujours. Lorsque l'on s'engage sur la voie du Djihad, il n'y a pas de retour en arrière possible. 

Algérie, 1992. Après l’annulation des élections remportées par
le Front islamique du salut, une poignée de généraux,
les « janviéristes », ont pris le pouvoir. L’état d’urgence est déclaré, les islamistes pourchassés ont pris les armes. Le pays sombre dans une violence sans précédent…
Tedj Benlazar, agent de la DGSE, suit de près les agissements
du tout-puissant Département du renseignement militaire, le sinistre DRS qui tire toutes sortes de ficelles dans l’ombre. Alors qu’il assiste à l’interrogatoire musclé d’un terroriste, Tedj apprend l’existence de camps de concentration où les islamistes seraient parqués dans des conditions inhumaines. En fouinant plus avant, il met au jour des liens contre-nature entre le DRS et les combattants du GIA. Quel jeu jouent donc les services secrets avec les terroristes ? Les massacres quotidiens sont-ils l’oeuvre des uns ou des autres ? Ou d’une instrumentalisation diabolique des seconds par les premiers ? Benlazar acquiert la certitude que les généraux sont prêts à tout pour se maintenir au pouvoir. Et la dernière phase de leur plan va commencer : exporter le chaos par-delà la Méditerranée, pour forcer la France à soutenir leur croisade anti-terroriste. Tedj parviendra‑t‑il à réunir assez de preuves pour convaincre sa hiérarchie avant
que l’horreur ne s’invite à Paris ?


Chronique des heures sombres de l'Algérie des années 90, un texte brillant qui se lit comme un roman d'espionnage....

Partager cet article

Repost0

Rencontre avec François Roux

Publié le par Gwalarn

« La guerre, certains en meurent et d’autres en vivent. »

Tandis que l’Amérique est en train d’élire Trump, les Wilson se battent dans les vastes prairies du Dakota transformées par l’exploitation providentielle du gaz de schiste. Ils se battent contre le cynisme des géants pétroliers qui intoxiquent leurs champs et leur eau, contre la résignation de ceux qui ont accepté de se laisser acheter et empoisonner.

Brillant chroniqueur de notre époque, François Roux, l’auteur de Bonheur national brut, place son nouveau roman sous le signe de la rupture. Rupture qui fend la terre et la coupe des hommes qui y vivent et l’exploitent. Rupture qui oppose le monde de la nature et celui de l’industrie. Rupture au sein de la communauté.

Remarquable radiographie des États-Unis d’aujourd’hui, Fracking raconte notre société, sa colère et sa violence.

Partager cet article

Repost0

Dédicace d'Yvon Le Men

Publié le par Gwalarn

Samedi 22 septembre  de 16h à 18h

Yvon Le Men sera en dédicace à la librairie à l’occasion de la parution de son dernier recueil de poésie, Un cri fendu en mille.

Yvon Le Men est une figure de proue de la poésie en Bretagne. Depuis son premier livre, Vie (1974), écrire et dire sont les seuls métiers de ce poète. « L’écriture, c’est la solitude et l’absence. La scène, c’est la présence, le partage. J’ai besoin de ces deux chemins ». Il fait ainsi partager sa passion au plus grand nombre, dans les salles de spectacles ou au festival Étonnants Voyageurs où il programme des poètes du monde entier. 

C'est en 2015, aux éditions Bruno Doucey qu' il publie Une île en terre  premier recueil d’une trilogie intitulée Les continents sont des radeaux perdus.  Le deuxième recueil de cette trilogie, Le poids d'un nuage, paraît en janvier 2017, et le troisième, Un cri fendu en mille, vient de rejoindre les table et vitrines  des (bonnes) librairies.

 

Partager cet article

Repost0

NEW !! Le Blog du rayon jeunesse !

Publié le par Gwalarn

Le blog de la librairie jeunesse Gwalarn

 

Partager cet article

Repost0

Dedicace de Brigitte Barbulée

Publié le par Gwalarn

La Trégorroise Brigitte Barbulée dédicacera ses deux livres publiés aux éditions Édilivre.

Samedi 28 juillet à partir de 15h00

« Mes chaussettes ont une âme », est « le récit drôle, touchant et parfois insolite d’une femme avide de liberté, de nature et de beauté, partie marcher sur le chemin de Compostelle sans savoir vraiment les raisons de ce choix… »Son second livre, intitulé « L’Étrang’elle », raconte la vie mouvementée et le cheminement amoureux parfois mystérieux d’une femme étrange. Ici, la biographie rejoint la fiction. « Et si l’âme d’une morte s’emparait de celle d’une enfant à naître, cherchant à infiltrer le mal en elle dès sa naissance… Parviendra-t-elle à résister ?

Dedicace de Brigitte Barbulée

Partager cet article

Repost0

Le polar de l'été

Publié le par David, Gwalarn

"Le polar de l'été", de Luc Chomarat, édité à l'origine par La manufacture de livres, sort en poche aux Editions Points
Ce n'est pas vraiment un polar. mais c'est drôlement chouette quand même ❤️❤️

Il y a du suspense et un type qui enquête, c'est vrai.
Et ce type n'est ni flic ni détective privé, d'ailleurs (même si des fois il aimerait bien). C'est un écrivain.
Un auteur de polars, en vacances à l'île de Ré et en manque d'inspiration.
Un type qui se verrait bien l'écrire, ce fameux polar de l'été. Genre celui qui se vend à la pelle, pas obligatoirement bon, hein, mais que tout le monde lit sur sa serviette de plage...

200 pages d'un récit à la première personne drôle et intelligent, une réflexion subtile sur la famille, la construction des souvenirs, une sorte de (en)quête intime et caustique, finalement pleine de suspense !

A très vite, donc, bisous

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>