Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

24 articles avec polar

Rencontre avec Frédéric Paulin

Publié le par Gwalarn

Avec La Fabrique de la Terreur, Frédéric Paulin clôt brillament la trilogie Benlazar qui nous mènera de Tunis à Toulouse, de Lunel à Bengazi, dessinant la carte des nouveaux réseaux terroristes qui frapperont Paris en plein coeur au cours de l’année 2015.

Frédéric Paulin vient d'être récompensé du grand Prix de Littérature Policière pour sa trilogie.

Partager cet article

Repost0

Calendrier de l'Avent jour 11

Publié le par Gwalarn

Arpad Soktész "Il était une fois dans l'Est" chez Agullo Editions
Un roman à la limite de la fiction : brutal, parfois drôle, souvent désespéré.... ❤️🎁🎄

Partager cet article

Repost0

Calendrier de l'Avent 2019 Jour 2

Publié le par Gwalarn

Un road movie maritime roboratif avec Mark Haskell Smith et son formidable "Coup de vent" publié aux Éditions Gallmeister ❤️❤️

Partager cet article

Repost0

Calendrier de l'Avent Jour 1

Publié le par Gwalarn

Partager cet article

Repost0

Rencontre avec Frédéric Paulin

Publié le par David

“ Khaled sort de l'appartement en adressant un sourire qu'il veut plein d'amour à ses parents. Il sait qu'il va bientôt devoir les quitter pour toujours. Lorsque l'on s'engage sur la voie du Djihad, il n'y a pas de retour en arrière possible. 

Algérie, 1992. Après l’annulation des élections remportées par
le Front islamique du salut, une poignée de généraux,
les « janviéristes », ont pris le pouvoir. L’état d’urgence est déclaré, les islamistes pourchassés ont pris les armes. Le pays sombre dans une violence sans précédent…
Tedj Benlazar, agent de la DGSE, suit de près les agissements
du tout-puissant Département du renseignement militaire, le sinistre DRS qui tire toutes sortes de ficelles dans l’ombre. Alors qu’il assiste à l’interrogatoire musclé d’un terroriste, Tedj apprend l’existence de camps de concentration où les islamistes seraient parqués dans des conditions inhumaines. En fouinant plus avant, il met au jour des liens contre-nature entre le DRS et les combattants du GIA. Quel jeu jouent donc les services secrets avec les terroristes ? Les massacres quotidiens sont-ils l’oeuvre des uns ou des autres ? Ou d’une instrumentalisation diabolique des seconds par les premiers ? Benlazar acquiert la certitude que les généraux sont prêts à tout pour se maintenir au pouvoir. Et la dernière phase de leur plan va commencer : exporter le chaos par-delà la Méditerranée, pour forcer la France à soutenir leur croisade anti-terroriste. Tedj parviendra‑t‑il à réunir assez de preuves pour convaincre sa hiérarchie avant
que l’horreur ne s’invite à Paris ?


Chronique des heures sombres de l'Algérie des années 90, un texte brillant qui se lit comme un roman d'espionnage....

Partager cet article

Repost0

Le polar de l'été

Publié le par David, Gwalarn

"Le polar de l'été", de Luc Chomarat, édité à l'origine par La manufacture de livres, sort en poche aux Editions Points
Ce n'est pas vraiment un polar. mais c'est drôlement chouette quand même ❤️❤️

Il y a du suspense et un type qui enquête, c'est vrai.
Et ce type n'est ni flic ni détective privé, d'ailleurs (même si des fois il aimerait bien). C'est un écrivain.
Un auteur de polars, en vacances à l'île de Ré et en manque d'inspiration.
Un type qui se verrait bien l'écrire, ce fameux polar de l'été. Genre celui qui se vend à la pelle, pas obligatoirement bon, hein, mais que tout le monde lit sur sa serviette de plage...

200 pages d'un récit à la première personne drôle et intelligent, une réflexion subtile sur la famille, la construction des souvenirs, une sorte de (en)quête intime et caustique, finalement pleine de suspense !

A très vite, donc, bisous

Partager cet article

Repost0

Rencontre avec Valerio Varesi

Publié le par Gwalarn

 

Partager cet article

Repost0

Avant l'aube

Publié le par David - Gwalarn

Nouvelle recrue de la Brigade Criminelle, l’inspecteur Marlin se retrouve plongé dans le théâtre d’un monde corrompu où sévit le Service d’Action Civique du général De Gaulle...

Entre deux rasades de whisky et quelques morceaux de jazz, quelques années seulement après la guerre d'Algérie, et la mémoire encore fraîche de la seconde guerre mondiale, plongée brutale (et parfois nostalgique) dans le Paris des années 60, sur fond d'affairisme et de corruption, entre bistrots de quartier, "villes nouvelles" et autoroutes en construction.

Une écriture limpide et étonnement poétique pour un polar remarquable.

Xavier Boissel, "Avant l'aube" aux Editions 10-18

 

Partager cet article

Repost0

Rencontre avec Patrick Bard

Publié le par Gwalarn

Écrivain voyageur, photo-journaliste, Patrick Bard a publié des romans policiers, une grande saga familiale et historique ainsi que plusieurs livres de photographies. Des ouvrages qui parlent beaucoup de frontières, de mondialisation et des problèmes de notre monde. Son nouveau roman « Et mes yeux se sont fermés » vient de paraître aux éditions Syros et pour la première fois, il s'adresse aux adolescents et jeunes adultes. Les yeux qui se ferment, sont ceux de Maëlle, une jeune fille de 16 ans, qui mène l'existence ordinaire d'une adolescente de cet âge jusqu'au moment où elle croise, via internet, la route de Daesh. Victime d'un véritable rapt mental, elle part en Syrie pour ce qu'elle pense être une mission humanitaire. Dans un roman choral, bouleversant et d'une incroyable sobriété, Patrick Bard, sans jamais verser dans le sensationnel ou le larmoyant, décrit les mécanismes d'embrigadement de Daesh.

Partager cet article

Repost0

Derrière les panneaux il y a des hommes

Publié le par David

Parfois, au détour d'une table de librairie, une couverture se démarque par son originalité, sa couleur, son style. Curieux, on attrape le livre en se disant que le contenu ne sera sans doute pas à la hauteur, on nous ne la fait pas, hého, on n'est pas né de la dernière pluie...

Et puis on le feuillette, on lit quelques lignes, pour voir. Au fil des pages, on se rend compte que bon sang, il se passe un truc. L'écriture est vive, incisive. L'ambiance caniculaire d'un week-end de 15 août sur l'autoroute poisse notre chemise, et l'odeur du bitume chauffé à blanc nous titille les narines. Et puis qui est ce Pierre, qui vit dans sa voiture depuis des mois en se nourrissant de sandwiches sous cellophane, que cherche-t-il ? Quel lien avec Pascal, sourd mais employé modèle de snack de station-service ? Quel rapport avec la disparition de la petite Marie sur cette aire d'autoroute ?...

"Derrière les panneaux il y a des hommes" est la chronique sociale d'un monde perdu au milieu des flots incessants de voitures, un roman puissant, plein de poésie et de noirceur, rempli d'âmes tourmentées, de chaleur oppressante et de chair oppressée.

De la belle et grande littérature.

 

Partager cet article

Repost0

1 2 3 > >>