Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

115 articles avec rencontres

Dédicace d'Yvon Rochard : Pierre-Yvon Trémel « Un cœur à l'ouvrage »

Publié le par Gwalarn

Samedi 18 février à partir de 16h00

Pierre-Yvon Trémel « Un cœur à l'ouvrage »

Paotr an dachenn e oa Pierre-Yvon, un Tregeriad penn-kil-ha-troad deuet a-benn da lakaat da vezañ degemeret, er bodadoù ma oa dilennet enne, ar soñjoù a oa tost ouzh e galon. Stag e oa ouzh an dud, ouzh e sevenadur, ouzh e yezh. Maer Kawan etre 1971 ha 2006 betek e varv, is-prezidant Kuzul an Departamant e-pad triwec'h vloaz, prezidant ar Gumuniezh Kumunioù Kreiz-Treger, eil-prezidant Pastell-Vro Treger-Goueloù, kannad e-pad ur rummad, senatour adalek 1998, Pierre-Yvon Tremel a zo bet un den a-bouez evit buhez politikel Bro-Dreger hag ivez hini Aodoù an Arvor. Gant youl ha kalon e klaske bodañ an holl nerzhioù pouezusañ evit lakaat Treger ha Goueloù da vezañ ur vro brav bevañ enni, ur vro ma toujer d'hec'h endro, d'he sevenadur, d'he yezh, d'hec'h ekonomiezh ha d'an dud o chom enni.

Pierre-Yvon Trémel n’a pas 25 ans quand il est élu, en 1971, maire de sa commune natale : Cavan. Il l’est toujours quand il décède brutalement le 29 juin 2006. Pendant trente-cinq ans, il se consacre avec une formidable énergie à l’action politique, aux multiples mandats que lui confient les électeurs. Il sera conseiller général de 1979 à 2004, député de 1988 à 1993, sénateur de 1998 à sa mort.
Aux côtés du président Charles Josselin, il est au conseil général des Côtes-d’Armor l’homme de la décentralisation qu’il met en œuvre avec conviction. Il plaide et agit pour la promotion de la langue et de la culture bretonne, comme pour l’engagement fort du département auprès de l’En Avant de Guingamp. Mais Pierre-Yvon Trémel est d’abord l’homme d’un territoire, le Trégor. Il œuvre infatigablement à en promouvoir les ressources dans l’esprit du développement local en mobilisant l’énergie créatrice des élus et du riche tissu associatif. Il le connaît intimement, partage le sens de l’humour, de la fête qui caractérise ses concitoyens.
Homme de terrain, de dialogue, de consensus exigeant, le professeur d’économie qu’il sera jusqu’en 1988 est un pragmatique qui croit aux vertus de la démocratie représentative. Attentif à ses concitoyens, scrupuleux dans l’usage des deniers publics, il vit mal le discrédit croissant dans lequel sombre la classe politique.
S’il maintient scrupuleusement l’expression de sa foi chrétienne dans la sphère privée, son action politique s’inspire largement de valeurs évangéliques qu’il concilie sans peine avec ses convictions socialistes.

Dédicace d'Yvon Rochard : Pierre-Yvon Trémel « Un cœur à l'ouvrage »

Yvon Rochard a exercé le journalisme en Bretagne, dans la presse écrite, durant une quarantaine d’années. A ce titre, il contribue régulièrement à la revue ArMen. Il a également enseigné le journalisme à l’IUT de Lannion et à l’Institut d’Etude politique de Rennes. Il est aussi l’auteur d’un ouvrage sur le grand procès mené par les élus bretons à la suite du naufrage de l’Amoco Cadiz.
 

Publié dans Rencontres, Dédicace, Kerjava

Partager cet article

Repost0

Rencontre avec Anjela Kora

Publié le par Gwalarn

Samedi 14 janvier

à partir de 15h00

Dans les années soixante, un secret de famille est connu de tous, 
sauf... de la narratrice et de son jeune frère. Comme toutes les 
victimes de secret, elle vit une période d'incompréhension de sa propre 
vie, aggravée par l'étrange silence de ses proches.
Sa mère se suicide alors qu'elle a 17 ans. Quand elle en demande les 
raisons à sa famille, on lui répond "pas de vague". Vingt ans plus tard, 
elle apprend enfin la vérité, ce qui représente un immense soulagement. 
Mais il faudra une troisième période avant d'arriver à celle de 
l'écriture, malgré la réprobation de sont entourage.
Des années cinquante à aujourd'hui, les soubresauts de l'Histoire, le 
monde agricole, le religieux, la condition des femmes, l'émancipation 
des jeunes et, sujet tabou, la sexualité, traversent ce destin féminin 
malmené.

Née en 1948 dans le Finistère, Anjela Kora a été professeur de français. 
Ce livre est son histoire personnelle.

Publié dans Rencontres

Partager cet article

Repost0

Rencontre avec Marco Zito

Publié le par Gwalarn

 

Partager cet article

Repost0

Rencontre avec jean-Luc Thomas et gaby Kerdoncuff

Publié le par Gwalarn

Rencontre avec jean-Luc Thomas et gaby Kerdoncuff

Partager cet article

Repost0

Rencontre avec Hervé Corbel et Roger Laouénan

Publié le par Gwalarn

Samedi 19 novembre 

à partir de 16h00

Rencontre avec Hervé Corbel et Roger Laouénan

Rencontre autour du livre intitulé "Je t'embrasse bien fort". Ce livre rassemble les lettres envoyées par Louis Cozic alors qu'il était sur le front pendant la Grande Guerre. C'est avec beaucoup d'émotion qu'Hervé Corbel a retrouvé récemment ces lettres dans un grenier d'une vieille maison de Lannion. Il a alors décidé de les publier.

Hervé Corbel sera accompagné de Roger Laouénan, grand connaisseur de cette période de notre histoire, et qui a rédigé la préface de ce livre. Tous deux souhaitent en particulier rencontrer des descendants de personnes ayant été en contact avec Louis Cozic.

Publié dans Rencontres

Partager cet article

Repost0

Rencontre avec Gérard Alle

Publié le par Gwalarn

Rencontre avec Gérard Alle

 

« Radio Bro, la radio du populo ! ». Voilà pour le jingle de la radio locale. Quand il n'est pas au micro, Ronan est au comptoir : il travaille. Tenu par l'inébranlable Yvette, le Bar des Sports, c'est le bureau des renseignements généreux. Tout ce qui se passe dans ce petit coin de Bretagne est rapporté, commenté. Déformé ? Va savoir... Alors quand le vieux Jos en arrive à se pendre, les langues se délient : une vie de labeur à l'abattoir du coin, ça te casse un homme. Pas étonnant que les jeunots n'y fassent pas de vieux os. Ronan décide d'en faire un reportage, n'en déplaise à Lecoq, qui est, comme son nom l'indique, l'arrogant patron de l'abattoir.

Au Bar des Sports, l'affaire divise les habitués, et la mort rôde...

Journaliste spécialiste de la ruralité, Gérard Alle sait particulièrement de quoi il parle. Il évoque ici avec beaucoup de tendresse et sans misérabilisme ces anonymes qui nourrissent la France entière, paysans ou ouvriers d'abattoirs quotidiennement à la peine, étrangement « oubliés » du développement économique et social.

 Après avoir été boulanger, céramiste, comédien, restaurateur, apiculteur. et conseiller municipal, Gérard Alle se consacre à sa passion de toujours, l'écriture. C'est en écoutant sa grand-mère que l'envie lui est venue de raconter, puis d'écrire, des histoires. Collaborateur de nombreuses revues bretonnes, Gérard Alle est nouvelliste, romancier, auteur de polars et d'ouvrages documentaires sur le monde rural et la Bretagne. Depuis 2008 il dirige une collection de romans policiers : Les Enquêtes de Léo Tanguy, aux éditions Coop Breizh. Il vit à Douarnenez .

Partager cet article

Repost0

Rencontre avec Blÿnt

Publié le par Gwalarn

Rencontre avec Blÿnt

Samedi 5 novembre à partir de 15h00

Rencontre avec Blÿnt à l'occasion de la réédition de la bande dessinée "Le chat du malin" et de la parution de son album jeunesse "Dragon Luciole", tous deux aux éditions Yil.

Partager cet article

Repost0

Rencontre avec Eric Vuillard

Publié le par Gwalarn

C'est avec grand plaisir que jeudi 3 novembre à partir de 18h30  la librairie Gwalarn invite à rencontrer Eric Vuillard  à l'occasion de la parution de 14 juillet , son nouveau récit historique paru aux éditions Actes Sud. Un texte court et incisif, tout aussi captivant, érudit, émouvant et brillant que Conquistadors, (2009) La bataille d'Occident (2012) , Congo (2012) et Tristesse de la terre (2014), un texte autour duquel nous avions déjà eu le plaisir d'échanger avec Eric Vuillard en 2014 à la librairie.

Rencontre avec Eric Vuillard

14 juillet en quelques mots :

La prise de la Bastille est sans doute l'un des événements les plus célèbres de l'Histoire de France. Certains diront : l'un des événements les plus célèbres de tous les temps.
On nous récite son histoire telle qu'elle fut écrite par les notables, depuis l'Hôtel de ville, du point de vue de ceux qui n'y étaient pas.
14 juillet d'Eric Vuillard (à peine 200 pages !) raconte l'histoire de ceux qui y étaient.  Les éditions Actes Sud le présente ainsi :''14 juillet est un livre ardent et épiphanique, où notre fête nationale retrouve sa grandeur tumultueuse. C'est un texte qui rend visible ce que l'on a pris l'habitude d'oublier : la liberté est aussi l'égalité de tous devant l'Histoire''.  Assurément ! Lisez  et écoutez ! La voix d'Eric Vuillard est remarquable pour donner à voir, entendre, vivre une histoire démocratique et républicaine.

Partager cet article

Repost0

Birthday....

Publié le par David

Coucou tout le monde,
Il se trouve qu'il y a quelques jours, votre serviteur a fêté ses 20 ans (P..., 20 ans !!!) de bons et loyaux services à la librairie.
Comme le temps file....
Je me suis dit que c'était une chouette bonne occasion pour boire un verre ensemble à la librairie, histoire de marquer le coup.
Carrément.
Et comme je suis un garçon habile (si, si), je fixe la date au jeudi 10 novembre : bim, malin, il n'y a pas école le lendemain !
Mieux encore, je me suis permis de proposer également à quelques amis auteurs de BD de venir dédicacer leurs albums dans l'après midi avant de trinquer ensemble :
Mike Pencrec'hChristophe Goret Dit KrisFlorent CalvezErwan Obion etBriac Queillé ont eu la gentillesse d'accepter mon invitation et j'en suis super top ravi. ;)

La bise et à très vite, donc.
David

Partager cet article

Repost0

Rencontre avec Pascal Millet

Publié le par Gwalarn

Rencontre avec Pascal Millet

Lucas Steiner est un jeune homme au métier étonnant : cueilleur de rêves. Passer la nuit chez les autres et se glisser dans leur inconscient, voilà comment il gagne sa vie ! À l’aide de capteurs implantés dans le cerveau des dormeurs, il enregistre les rêves pour la firme japonaise Yukimashi Kamita, institut de recherche en télécommunication qui souhaite enfin percer le secret de la pensée humaine. Tout cela n’est pas du goût de madame Hortense, la femme de chambre du Babel hôtel où vit Lucas.

"Les rêves sont divins, monsieur Steiner. Dieu nous les offre chaque nuit pour aider à chasser les démons qui habitent nos têtes. Fouiller dans les esprits c'est vaudou !"

Madame Hortense ne croit pas si bien dire : Lucas découvre que les capteurs servent en réalité à programmer le cerveau des gens. S’il ne parvient pas à enrayer cette technologie diabolique, le monde de demain ne sera plus que cauchemars. C’est alors que la belle Charlie fait irruption dans la vie de Lucas. S’il ne veut pas la perdre, il va lui falloir devenir le héros de sa propre vie.

L’auteur signe un thriller d’anticipation haletant et original, allégorie sur la destinée humaine et l’existence en général.

Publié dans Rencontres

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>