Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Histoire d'un Allemand de l'Est

Publié le par Philippe

Avoir un grand-père lieutenant dans la résistance française puis apparatchik, un autre grand-père pronazi puis procommuniste, une mère tiraillée entre lucidité et idéalisme politique, un père artiste révolté, naître puis grandir en RDA et voir s’ouvrir le mur de Berlin à vingt ans, c’est tout cela que nous raconte Maxim Leo.

De la montée du nazisme à la chute du mur, il nous raconte l’histoire de sa famille dans cette partie de l’Allemagne. Sans complaisance ni amertume, parfois même drôlement,  il nous montre comment chacun essaie de vivre dans cette république « populaire ».


histoire-allemand-est-copie-1.jpg


Maxim Leo - Histoire d'un Allemand de l'Est - Actes Sud, coll. Babel - 8,70 €
Traduit de l'allemand par Olivier Mannoni

Ajouter ce livre à votre panier ? cliquer ici ou sur la couverture.

Publié dans Essais

Partager cet article
Repost0

La confrérie des chasseurs de livres

Publié le par Emmanuelle


De la vie de François Villon, nous savons qu'il fut emprisonné, gracié on ne sait pourquoi et enfin qu'il quitta Paris. A ce moment de de sa vie (1463), nous perdons sa trace. Le roman de Raphaël Jerusalmy commence là où calent les livres d'histoire : il s'amuse avec cet homme illustre et met en avant sa qualité de brigand.

Au XVe siècle, en pleine inquisition, le roi Louis XI doit partager son pouvoir avec l’Église. Villon, emprisonné, reçoit la visite de l'évêque de Paris qui lui propose une alliance avec la couronne contre sa liberté. Le roi a besoin d'un homme cultivé et lettré qui ne soit pas trop regardant avec la loi pour bien des missions ...''littéraires''.
François Villon est l'homme de la situation ! 

Au travers de faits historiques réels et de références biographiques, Raphaël Jerusalmy écrit un superbe roman d'aventures, digne de ceux d'Alexandre Dumas.
Prenez la route avec lui !

confrerie des chasseurs de livres

Raphaël Jerusalmy - La confrérie des chasseurs de livres - Actes Sud - 21 €
L'ajouter à votre panier ? Cliquez ici ou sur la couverture !

Partager cet article
Repost0

Un peu de fun ?!?

Publié le par Librairie Gwalarn

Partager cet article
Repost0

Géhenne à mourir

Publié le par Philippe

Publié dans Essais

Partager cet article
Repost0

Plogoff

Publié le par David

 Plogoff, c'est une histoire de lutte, l'histoire d'un petit village paisible qui se réveille un matin et apprend par le journal qu'il sera peut-être choisi pour accueillir une centrale nucléaire et toute l'infrastructure qui va avec. De la non consultation et de la non information naît l'incompréhension et la révolte. La mobilisation s'est étendue de 1975 à 1981, avec, en 1980, six semaines durant lesquelles le village s'est retrouvé en état de siège, jusqu'à l'abandon du projet en 1981 signé par François Mitterrand, fraîchement élu à la présidence de la république.

Alexis Horellou et Delphine Le Lay signent avec Plogoff un roman graphique documentaire et militant, pleinement réussi et tout à fait d'actualité : deux ans seulement après l'accident de Fukushima, mais également en pleine contestation contre le projet d'aéroport de Notre Dame des Landes, le combat citoyen continue !

plogoff.jpg
Alexis Horellou et Delphine Le Lay - Plogoff - Delcourt - 14,95 €
L'ajouter à votre panier ? Cliquez ici ou sur la couverture.

Publié dans Bande Dessinée

Partager cet article
Repost0

Crimes et jeans slims

Publié le par lsabelle

Adélaïde Manchec, Adé pour les intimes, a quinze ans. Pour échapper à la cruauté d'une bande de filles du lycée qui ne supportent pas les premières de la classe, celles qui écoutent les profs sans montrer d'ennui et qui ne s'habillent pas selon leurs critères branchés, elle décide de faire partie de la bande des "pouffes". Grâce à la complicité de sa grand-mère, elle complète petit à petit la panoplie de la "parfaite pétasse". Tous les matins, Adélaïde passe se changer chez son aïeule, qui habite tout près (c'est drôlement pratique !) et se déguise en Adé, "la reine des Pouffes", la pire de toutes !

Tout se passe plutôt bien jusqu'au jour où un tueur en série commence à sévir sur la ville. Dénonçant les moeurs dépravées de certaines adolescentes, il élimine une à une les « amies » pouffes d'Adé. Cette dernière, aidée par son petit frère et un camarade de classe plutôt mignon, commence alors à mener sa propre enquête. Son tour d'être la cible de ce détraqué approche...finalement, le tueur ne sait pas qu'elle est une fausse pouffe !

Un thriller très drôle, au ton décalé...à lire dès 13 ans. 

crimes-jeans-slim.jpg

Luc Blanvillain - Crimes et jeans slims - Livre de Poche Jeunesse - 5.90 €

L'ajouter à votre panier ? Cliquez ici ou sur la couverture.

Publié dans Jeunesse

Partager cet article
Repost0

Théorie du drone

Publié le par Philippe

 

Le président Obama avait promis de fermer le centre de Guantanamo. Encore quelques mandats et cela devrait être chose faite. Mais que faire des terroristes en puissance ? Il faut E-li-mi-ner ! Comment ? Avec ces merveilleux engins volants que sont les drones. Et donc, le président Obama signe régulièrement des listes de cibles à « traiter ». A bas la torture, vive l’assassinat ! Environ 3000 entre 2004 et 2012.
Les américains se doutent bien que cette pratique est au-delà du droit, de l’éthique, qu’elle pose de nombreux problèmes psychologiques, philosophiques, aussi ont-ils embauché quelques penseurs pour préparer le terrain et l’opinion publique.
Et bien la philosophie aussi peut-être un sport de combat et Grégoire Chamayou l’un de ses plus brillants athlètes. Dans « Théorie du drone », il mène une réflexion tous azimuts sur l’usage de ces engins et dans un langage clair, il démonte tous les argumentaires qui tentent de justifier cette arme.
Avec ce troisième livre, Grégoire Chamayou poursuit dans la lignée de ces deux précédents ouvrages « Les corps vils » et « Les chasses à l’homme », déjà remarqués, avec une philosophie engagée, riche bien que débarrassée de ses oripeaux d’un jargon inutile et faussement savant.

Théorie du drone

Grégoire Chamayou - Théorie du drone - La Fabrique - 14 €

L'ajouter à votre panier ? Cliquez ici ou sur la couverture.

Publié dans Essais

Partager cet article
Repost0

Victus

Publié le par Philippe

Viré des carmélites pour conduite de corbillard en état d’ivresse (certes le corbillard était volé), le catalan Marti Zuviria se voit offrir une dernière chance au château de Bazoches, le repère du grand Vauban. Il y  apprend l’art de la poliorcétique, l’art de la construction et du siège des places fortes, bref il devient ingénieur militaire. L’Europe est alors en guerre pour la succession au trône d’Espagne et Marti s’engagera (ou sera engagé !) dans les deux coalitions pour finir par le terrible siège de Barcelone.

Victus est un roman à la véracité historique presque totale. Par la grâce de Sanchez Piñol le grand déchirement entre Castille et Catalogne, auquel toute l’Europe prête la main, est dépeint sans manichéisme. Tous les personnages sont complexes, pleins de contradictions ou à plusieurs facettes. Ainsi le héros principal, Marti, ingénieur froid, antihéros, se laisse-t-il régulièrement emporter par la passion, se met dans des situations impossibles et combat héroïquement.

Deux des demandes les plus fréquentes faites aux libraires sont un roman historique et un livre drôle. Avec Victus, on a un formidable roman historique, ou l’on ne s’ennuie pas une seule ligne. Et en plus, il est très souvent drôle  ! De l’histoire, des sentiments, de la passion et de l’humour, alors merci Sanchez Piñol.

victus.jpg
Albert Sanchez Pinol - Victus, Barcelone 1714 - Actes Sud - 28€
Traduit de l'espagnol par Marianne Millon

L'ajouter à votre panier ? Cliquez ici ou sur la couverture.

Partager cet article
Repost0

Dix rêves de pierre

Publié le par Bleuen

L'écriture d'une épitaphe permet de donner corps aux impressions d'une vie, aux émotions ressenties aux souvenirs d'une personne chère. Elle lie le passé à la vie, à la mémoire exprimée à travers quelques mots gravés, comme un soutien d'éternité.
A travers dix épitaphes découvertes entre les tombes, Blandine Le Callet (re)donne vie à dix histoires humaines, relatées sous le signe du tragique et de l'amour. De l'empire romain au XXIè siècle, le lecteur voyage à travers les époques et les cultures, entre des amours familiales brisées et des amours impossibles. L'expression poétique des sentiments, la description réaliste et dramatique de chaque univers, ainsi que la métaphore animale de la mort font de ces nouvelles une œuvre originale et remarquable qui suscite chez le lecteur un sentiment d'empathie et de tristesse à l'égard de chaque destinée.
Ce livre apparaît comme une mémoire sensible, comme le reflet de vies éteintes dont la lumière ne saurait se trouver qu'au travers d'une humanité qui sache prendre soin de son passé et retenir ses leçons de  vie…

dix-reves-de-piere.gif
Blandine Le Callet - Dix rêves de pierre - Stock - 18 €

L'ajouter à votre panier ? Cliquez ici ou sur la couverture !

Partager cet article
Repost0

Fontenoy ne reviendra plus

Publié le par Philippe

La question est pourquoi, pourquoi de brillants intellectuels ont collaboré avec le nazisme, l’opportunisme n’expliquant pas tout. Pour comprendre, Gérard Guégan a écrit la biographie d’un collabo dont il a aimé les livres, Jean Fontenoy.

Fontenoy fut donc un « dégueulasse » qui alla au fond de l’abject car Fontenoy ne faisait jamais rien à moitié. Il soutint Pierre Laval, entra au PPF de Doriot. Et pourtant il admirait Trotski. Antimilitariste, il s’engagea en 1940, mais dans l’armée finlandaise pour repousser l’attaque russe, puis dans la LVF. Il publia un texte d’une niaiserie repoussante sur le camp de concentration d’Oranienburg alors qu’il avait été un grand journaliste. Et puis, il y a le plus terrible, des textes antisémites, une demande faite à Darquier de Pellepoix d’attribution d’un logement confisqué à un juif … Fontenoy, l’époux de la juive roumaine Lizica, un lecteur d’Einstein, de Herzl, un admirateur éperdu de Vladimir Maïakovski …

On le voit, rien n’est simple. Pourquoi Fontenoy a-t-il collaboré ? Les convictions politiques ? On sait que nombre de monarchistes, de nationalistes furent parmi les premiers à répondre à l’appel du 18 juin. L’antisémitisme ? Il était tellement répandu que De Gaulle lui-même dut y mettre le holà à Londres. De plus celui de Fontenoy est douteux …

Fontenoy était un homme complexe, comme l’époque et c’est le grand mérite de Gérard Guégan de nous permettre de le saisir.

Enfin il faut souligner que cette biographie est aussi une œuvre littéraire magnifique. Le style est vigoureux, parfois rugueux ; l’auteur ignore le coup de griffe, à la place il assène des franches taloches. Gérard Guégan possède l’art du raccourci et de la formule : « C’est un dégueulasse ? C’est un dégueulasse. Comme l’époque ? Comme l’époque. ». Ce livre-là sur un collabo n’est pas écrit à l’eau tiède …

Fontenoy.jpg
Gérard Guegan - Fontenoy ne reviendra plus - Folio - 8,10 €

L'ajouter à votre panier ? Cliquez ici ou sur la couverture !

Publié dans Essais

Partager cet article
Repost0