Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Turquetto

Publié le par Emmanuelle

C’est par une note au lecteur que Metin Arditi introduit son nouveau roman. A elle seule elle suffit à susciter l’envie de dévorer ses quelque trois cent pages. Le postulat est le suivant : un tableau célèbre conservé au Louvre– dont la signature présente une discrète anomalie chromatique– serait l’unique oeuvre qui nous reste d’un des plus grands peintres de la Renaissance vénitienne. Un égal de Véronèse, un élève prodige de Titien lui-même que le grand maître surnomma ‘le Turquetto’, le petit Turc. La petite histoire en appelle une grande, celle d’un destin mouvementé que Metin Arditi conte avec ferveur.

Ainsi débute le conte d’une passion, celle d’Elie Soriano. né de parents juifs en terre musulmane (à Constantinople vers 1519), qui ne peut concevoir de vivre sans dessiner. A la mine de plomb ou au pinceau, il veut saisir l’autre. Pénétrer son âme, la comprendre et la révéler, dans toute sa vérité. Mais les lois sacrées des Juifs et des Musulmans lui interdisent la représentation. Alors, pour assouvir sa passion, l’artiste triche, renie ses origines et fuit très jeune en Italie.

A Venise, il masque son identité, fréquente les ateliers du Titien, et connaît une carrière exceptionnelle sous le nom de Turquetto. Il offre aux congrégations vénitiennes une œuvre admirable nourrie de tradition biblique, de calligraphie ottomane et d'art sacré byzantin. Pourtant, au sommet de sa gloire un malheureux incident fera basculer son formidable destin. Avec une force rare et une érudition inspirée, Metin Arditi dépeint, au cœur des rivalités et des fastes de la Renaissance, le destin d’un artiste dont le talent égale l’inspiration. Entre ombre et lumière, voici une vraie pépite au cœur de cette rentrée littéraire !

Turquetto.jpg
Metin Arditi - Le Turquetto - Actes Sud 19,50 €

Partager cet article
Repost0

Juste avant

Publié le par Emmanuelle

Une jeune femme veille son arrière-grand mère agonisante. Peu encourageant comme premier roman ? Détrompez-vous : ces deux-là se racontent avec drôlerie et poésie, car toutes deux ont du tempérament pour dire les choses en silence. La première, la plus jeune, pétillante et fraîche c’est Fanny qui ‘accompagne’ la seconde; Juliette, sa très vieille pomme, sa Granny étendue sur son lit d’hôpital. L’attente, le froid, la peur encadrent leurs deux récits. Juste avant un ultime souffle, juste avant de continuer à vivre, leurs voix et souvenirs s’alternent. Pour dire cinq générations de femmes et un siècle qui s’écoule. Pour dire les bonheurs comme les accidents de la vie moderne. Guerres, amours, voyages, études, naissances, maladies, deuils, regrets et renoncements, mille et un détails et anecdotes ressurgissent et s’animent. Avec élégance et pudeur parfois, sans fioriture ni retenue le plus souvent, Fanny et Juliette se racontent simplement. Jusqu’au bout de ce bouleversant portrait croisé, Fanny Saintenoy excelle dans la maîtrise de la simplicité, pimente l’ensemble d’humour et de poésie et suscite l’émotion sans maniérisme.
Beau et juste, son premier roman a entre autres deux belles qualités : une force douce et une gaieté tendre.

Juste-avant---Saintenoy.jpg


Fanny Saintenoy - Juste avant - Flammarion 12 €

Partager cet article
Repost0

Saba Ange de la Mort

Publié le par Isabelle©Page des Libraires n°147 Septembre 2011

Saba a 16 ans. Elle vit à Silverlake, région asséchée et régulièrement balayée par de terribles tempêtes de poussière, avec Lugh son frère jumeau, sa petite sœur Emmi et son père. Toute trace de civilisation a disparu et l'ère des Destructeurs, dont il ne reste quasiment rien, est terminée depuis longtemps. Sa vie va basculer un jour de tempête : quatre cavaliers surgis de nulle part enlèvent Lugh et tuent son père. Sans son frère, Saba ne sait pas comment vivre et jure qu'elle le retrouvera coûte que coûte. Après avoir laissé Emmi chez une amie de sa mère, elle part avec pour seul compagnon, Néro, son corbeau apprivoisé. Sa petite sœur qui ne supporte pas d'être mise à l'écart, la rattrape. Saba, qui n'a jamais appris à lire et à écrire se révèle être une battante rusée, dotée d'un incroyable instinct de survie. L'écriture est âpre, sans fioritures, et le récit des aventures de Saba (qui ressemble à bien des égards à la Katniss de Hunger Games) mené tambour battant, se lit d'une traite.

saba.jpg
Moira Young - Les chemins de poussière T01 Saba, Ange de la Mort - Gallimard Jeunesse - 18€
Traduit de l'anglais par Laetitia Devaux

Publié dans Jeunesse

Partager cet article
Repost0

11 septembre, le jour du chaos

Publié le par Philippe

Ce jour là nous sommes tous restés des heures devant nos téléviseurs, choqués, abasourdis par ces images répétées d’avions percutant les buildings, par l’écroulement des deux tours cent fois vu, par le pentagone en partie détruit.
Aujourd’hui, dix ans plus tard, un livre nous rappelle cette journée. Nicole Bacharan et Dominique Simonnet nous la font revivre minute par minute. Du petit matin de ce qui aurait du être un jour tranquille pour Georges Bush jusqu’au coucher du soir, ils nous montrent tous les grands acteurs de ce drame. Et dès le début, ce récit toujours fidèle devient un thriller qui nous prend, bien que nous en connaissions l’issue ! Avec fascination, on voit les grands personnages être pris de stupeur, incapables de communiquer les uns avec les autres, puis petit à petit commencer à agir sur la base d’informations incomplètes ou erronées, on voit les plus téméraires prendre des initiatives salutaires qui outrepassent leurs fonctions, on suit les plus roués des conseillers avancer les pions de la future politique du Président … Mais le livre ne donne pas la parole qu’aux grands, il nous met aussi dans les avions avec les appels d’une dignité incroyable des passagers, dans les aéroports où les contrôleurs aériens essaient de mettre de l’ordre dans un ciel en pagaille, dans les escaliers avec les pompiers qui montent et le public qui descend…
 

L’énormité des évènements de cette journée lui confère un caractère d’irréalité, de scénario de fiction. On pourrait justement reprocher à ce livre de pouvoir être lu comme un excellent thriller, sauf qu’ici tout est vrai et qu’il ne faut pas l’oublier en le lisant.

11-septembre.jpg
Nicole Bacharan et Dominique Simonnet - 11 Septembre, le jour du chaos - Perrin 21 €

Publié dans Essais

Partager cet article
Repost0

Tortuga

Publié le par Tiffany

1685. La piraterie s’essouffle.

Le roi de France Louis XIV fait la paix avec l’Espagne, et désormais les flibustiers en partance de l’île de la Tortue ne sont plus les bienvenus.

Humiliés puis livrés à eux-mêmes, les pirates n’ont pas d’autres choix que de sauver leur honneur en exhibant aux yeux de la France et de l’Espagne leur sauvagerie et leur colère.

C’est dans ce contexte que Rogério de Campos, un jésuite portugais, est fait prisonnier sur le Neptune. Contraint de jouer les maîtres d’équipage pour le capitaine Lorencillo, il attend de passer sous les ordres du Chevalier de Grammont, réputé pour sa cruauté et sa folie meurtrière.

Horrifié par les codes barbares de ces Frères de la Côte, puis fasciné par leur détermination, Rogério va découvrir une société où les hommes sont devenus des fauves incontrôlables.

Pillages, tortures, mutilations, trahisons, séquestrations, viols, ce cocktail de l’enfer ravira les plus téméraires ! Avec en bonus, une romance impossible, ce n’est plus de la littérature, c’est de l’aventure !

Alors qu’attendez-vous pour passer à l’abordage ?

Tortuga
 

Valerio Evangelisti - Tortuga - Ed. Rivages - 24.50€
Traduit de l'italien par Sophie Bajard

Partager cet article
Repost0

Le dîner

Publié le par Philippe


Deux couples, dont les maris sont frères, ont rendez-vous un soir dans un restaurant dont la prétention n’égale que le vide des assiettes. L’un des deux frères, Michel, doit devenir  le probable futur premier ministre hollandais, un homme important donc, du genre à se faire attendre, à avoir toujours  la meilleure table. Un type pénible, quoi.
Le but du repas est de parler des enfants car ceux-ci ont fait une bêtise, une grosse, une très très grosse bêtise.
Le temps du repas, entrée, plat, dessert, digestif, par la voix de Paul le frère de Michel, nous découvrons cette famille, ses fêlures, ses failles, ses gouffres …
Par petites touches, Herman Koch l’auteur dévoile l’égotisme, l’irresponsabilité, la psychologie pathologique de ses personnages et dresse un portrait acide d’une société confite de bonne conscience. Tous les amateurs de grincements et de ricanements apprécieront la douce férocité de ce roman néerlandais.


Le-diner.gif

Herman Koch - Le dîner - Belfond 18,50 €
Traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin

Partager cet article
Repost0

Les joies de la randonnée

Publié le par Emmanuelle

Une envie d’aventure ? D’un périple où l’humour marque la cadence. ? Suivez Heidi et Jyrki (randonneurs motivés et amoureux) sur les chemins d’Australie et de Nouvelle-Zélande.

Il est plutôt beau gosse, elle n’est pas mal non plus. Après deux ou trois verres et quelques banalités échangées dans un bar en Laponie, ils se voient bien faire un petit bout de chemin ensemble. Au sens propre comme au figuré, les voilà partis pour plusieurs mois d’aventure et de randonnée. Destination : l’Australie, la Nouvelle-Zélande, sans oublier cette superbe Tasmanie. Baroudeur et écolo auto-proclamé, Jyrki mène le convoi. Heidi, plus sédentaire, suit néanmoins avec un certain enthousiasme son séduisant compagnon. Quoi de mieux finalement que de faire un break avec sa vie professionnelle étriquée et son entourage envahissant. Et puis, c’est un véritable retour à la nature sauvage qui les attend, à n’en pas douter. Sauf que les choses ne se passent pas toujours comme prévu. L’aventure et la liberté espérées se transforment vite en un périple collectif. De surcroît, la faune locale n’est pas vraiment des plus hospitalières !

En alternant les points de vue et récits des deux héros, en mélangeant les repères spatio-temporels, Johanna Sinisalo offre ici un irrésistible roman d’aventure où l’humour, le mystère et une touche de fantastique raviront toutes les catégories de routards.

Oiseau-de-malheur.jpg

Johanna Sinisalo - Oiseau de malheur - Actes Sud - 23€
Traduit du finnois par Paula et Christian Nabais

Partager cet article
Repost0

Rendez-vous aux AA (amoureux anonymes)

Publié le par Emmanuelle

 

Homo erectus n’a rien d’un roman de paléontologue. La plume de Tonino Benacquista préfère l’insolite. Un brin social, un peu déjanté et captivant, c’est surtout un beau roman d’amour qui donne la parole aux hommes.

Dans un club, une réunion, une confrérie, qu’importe ! Appelez ce rendez-vous comme il vous chante mais c’est dans un lieu de parole et d’écoute exclusivement réservé aux hommes que nous sommes conviés. Ici les langues se délient pour dire brièvement ou longuement, calmement ou frénétiquement une histoire, son histoire. Sentimentale ou sexuelle, il y est question d’amour comme de désamour, de trahison, d’obsessions, de complexes. Pour toute la gent masculine, tous les jeudis, le propos y est libre. Quelques règles néanmoins régissent les réunions : aucun dialogue n’est autorisé pendant les confessions et seule une prise de parole est permise pour chacun des participants. Parmi cette curieuse assemblée, ils sont trois et ne se connaissent pas. Chacun attend son tour pour se raconter, pour oser, pour tout déballer, le meilleur comme le pire…

BENACQUISTA-Tonino-COUV-Homo-erectus-avec-bandeau.jpg
Tonino Benacquista - Homo Erectus - Gallimard 17,90 €

Partager cet article
Repost0

Death Squad

Publié le par David

Enfin ! Après plusieurs années d'attente, les Death Squad arrivent ! Publiées il y a déjà quelques temps sur le site bulledair.com et sur le blog de Mike (http://mikesquadventures.blogspot.com), voilà les aventures de nos space marines préférés disponibles en album !
En quelques strips décapants, Mike plante le décor : des troupes d'élite armées de blasters laser dernière génération (ce qui peut d'ailleurs expliquer leur usage parfois mal adapté) débarquent sur des planètes improbables et bien entendu hostiles où des créatures piquantes, urticantes, coupantes, ou simplement déroutantes les attendent de pied ferme.

C'est un vrai bonheur de retrouver Jean-Pierre et Jean-Claude , héros immuables d'un poste avancé déséspérement oublié, ou de découvir la faune et la flore bigarrées de mondes inconnus en compagnie de Lonely Louie, soldat certes plein de bonne volonté mais systématiquement malchanceux.....

Bref, un album idéal pour travailler ses zygomatiques, en espérant qu'il s'agisse seulement d'un tome 1 ! En attendant, comme dirait Mike : stay tuned !  ;oD

 Jean Pierre

 

Lonely Louie

 

 

 

death squad 001

Mike (scénario et dessin) & Josselin Paris (couleurs) - DeathSquad- Delcourt - 10,50 €

Publié dans Bande Dessinée

Partager cet article
Repost0

Sans laisser de traces

Publié le par Isabelle©Page des Libraires n°245, avril-mai 2011

L'inspecteur en chef Karen Pirie est en charge des affaires non classées. Elle enquête sur la disparition, il y a un peu plus de vingt-deux ans de Mick Prentice, un mineur soupçonné d'avoir rejoint des briseurs de grève dans le sud du pays, lors de la grande et terrible grève des mineurs des années 1980. Sa fille le recherche car il serait un donneur compatible pour son fils, en attente d'une greffe de moelle osseuse. Parallèlement, Karen se voit confier la réouverture d'une enquête sur un enlèvement qui avait mal tourné à la même époque : la fille d'un homme d'affaires influent, prospère et arrogant, avait été enlevée avec son bébé et tuée lors de la remise de rançon. Le bébé n'est jamais reparu. La découverte d'un nouvel élément, dans une ferme abandonnée en Italie relance l'affaire. Même si l'on devine très vite que ces deux histoires ne vont faire qu'une, on est tout de suite happé par ce thriller psychologique. À coups de flash-black, l'auteur manipule le lecteur jusqu'à la fin !

 Sans laisser de traces
Val McDermid - Sans laisser de traces - Flammarion 21€
traduit de l'anglais (Ecosse) par Matthieu Farcot

Publié dans Polar

Partager cet article
Repost0