Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

litterature francaise

Dédicace de Adélaïde de Clermont-Tonnerre

Publié le par Gwalarn

 

Partager cet article
Repost0

La poésie à l'honneur à la librairie

Publié le par Gwalarn

Bonne nouvelle : la poésie et les poètes seront à l'honneur chez Gwalarn en juin. Nous invitons à rencontrer les poètes Daniel Kay, Yvon Le Men et Terez Bardaine :

 

Samedi 12 juin à partir de 15h, Daniel Kay, professeur de lettres au Lycée Le Dantec signera deux recueils de poèmes parus aux éditions Gallimard.

Daniel Kay a enseigné la poésie moderne à l'Université de Bretagne-Sud. Passionné par le livre d'artiste, il est également l'auteur de nombreux écrits sur la peinture.

Son premier recueil , Vies silencieuses (Gallimard, 2019) est un recueil de poèmes sur la peinture à travers les siècles.

Daniel Kay y évoque les couleurs, les jeux et les harmonies chromatiques ainsi ainsi que les techniques des peintres. L'ouvrage est composé de deux parties : l'une est consacrée à l'art de peindre et l'autre aux hommages à des peintres.

Le second recueil vient tout juste de paraître et s'intitule Tombeau de Jorge luis Borges, suivi de autres stèles (Gallimard, 2021) :

Ce recueil plein de qualités illustre bien un genre un peu particulier que l’on pourrait appeler « poésie critique » ; c’est-à-dire que l’éloge d’un autre poète (ici le plus souvent Borges) est fait par la mise en valeur de ses thèmes et de son « imagerie » personnelle dans le miroir non moins personnel que lui tend le poète-commentateur. Il y faut une connaissance de l’œuvre du poète en question, une délicatesse de touche et une modestie qui ne manquent pas à Daniel Kay. En effet, tout ce qui fait le monde de l’illustre poète de Buenos Aires : le tigre, la rose, la théologie, le bandonéon, la bibliothèque, etc. se retrouvent ici transposés dans la langue vigoureuse et inventive de l’auteur. À ce tombeau, l’auteur a cru bon d’ajouter quelques stèles plus modestes : Georges Perros, Armand Robin, Victor Segalen et une très belle série de menhirs pour l’entourer et lui rendre hommage.

 

 

Samedi 19 juin, à partir de 16 h, Yvon Le Men, prix Goncourt de la poésie en 2019 pour l'ensemble de son oeuvre et sa complice poète Terez Bardaine  signeront leurs dernières publications.

 

Ces derniers mois, Yvon Le Men a publié :

Un poème est passé aux éditions La Rumeur libre : une anthologie de poèmes rédigés durant le premier confinement de mars 2020, où des écrivains de tous horizons évoquent l'espérance et la solidarité.

La Bretagne sans permis, aux éditions Ouest-France : un récit où l'auteur raconte comment accompagné de son comparse Alexis, il a traversé la Bretagne en voiturette sans permis ( VSP ), une façon pour lui de découvrir la région par des chemins détournés. Le récit de son périple décrit les rencontres et les anecdotes qui ont marqué l'aventure.

La Baie vitrée, aux éditions Bruno Doucey : Des poèmes rédigés pendant le confinement du printemps 2020 alors que l'auteur, enfermé chez lui, observe le monde à travers une vitre et écoute le chant apaisant des oiseaux. Certains poèmes ont été mis en musique et ont fait l'objet d'enregistrements accessibles en ligne.

Terez Bardaine, autrice de Marin aux éditions Terre de Brume, 2011 vient de publier Déchiffrée par les lettres, aux éditions La Rumeur libre. Un recueil de poèmes évoquant tous les sujets propres à la nature humaine.

 

Partager cet article
Repost0

Rencontre avec Grégory Nicolas

Publié le par Gwalarn

Une chronique familiale tendre et lumineuse.
Alors que le narrateur vient d’apprendre qu’il sera bientôt père d’une petite fille, le téléphone sonne. À l’autre bout du fil, sa mère. Le bateau de son père, Jean, vient de sombrer « corps et biens ». Jamais Jean ne saura que sa petite-fille s’appellera Louise.
Peut-être pour lui rendre hommage, peut-être pour apaiser son chagrin, le narrateur se met alors à écrire le roman de ce coquillier blanc et bleu, Ar c’hwil, né presque en même temps que lui. Derrière l’histoire du bateau, c’est celle du père, de ses peines et de ses drames qui se profile. Mais aussi celle d’une famille, faite d’amour filial et fraternel. Une famille simple, où la pudeur des sentiments est de mise. Une histoire intimement liée à celle de la Bretagne, de la pêche et des crises qui ont jalonné la seconde partie du xxe siècle.
À travers une chronique à la fois intime et sociale évoluant sur près de soixante ans, Grégory Nicolas rend hommage au courage des pêcheurs et de ceux qui les attendent.
Partager cet article
Repost0

Rencontre avec Luc Blanvillain

Publié le par Gwalarn

 

Baptiste sait l’art subtil de l’imitation. Il contrefait à la perfection certaines voix, en restitue l’âme, ressuscite celles qui se sont tues. Mais voilà, cela ne paie guère. Maigrement appointé par un théâtre associatif, il gâche son talent pour un quarteron de spectateurs distraits. Jusqu’au jour où l’aborde un homme assoiffé de silence.
Pas n’importe quel homme. Pierre Chozène. Un romancier célèbre et discret, mais assiégé par les importuns, les solliciteurs, les mondains, les fâcheux. Chozène a besoin de calme et de temps pour achever son texte le plus ambitieux, le plus intime. Aussi propose-t-il à Baptiste de devenir sa voix au téléphone. Pour ce faire, il lui confie sa vie, se défausse enfin de ses misérables secrets, se libère du réel pour se perdre à loisir dans l’écriture.
C’est ainsi que Baptiste devient son répondeur. A leurs risques et périls.

Partager cet article
Repost0

Calendrier de l'Avent jour 12

Publié le par Gwalarn

 Thomas Gunzig "Feel Good" Au diable vauvert 

Du rire, des larmes : un régal ! ❤️❤️ 

#jepeuxpasjainoelagwalarn

Partager cet article
Repost0

10 Villes, 10 Libraires, 10 Romans

Publié le par David, Gwalarn

 

"10 villes, 10 libraires, 10 romans"

 

Suivez la route du livre, de Toulouse à Berlin en passant par Liège, Paris et Lannion bien sûr ! Les conseils des libraires dépassent aussi les frontières !

 

 

Partager cet article
Repost0

Rencontre avec Eric Plamondon

Publié le par Gwalarn

 

Partager cet article
Repost0

Dédicace de Xavier Müller

Publié le par Gwalarn

À Richards Bay, en Afrique du Sud, c’est le choc.
Un homme s’est métamorphosé. Il arbore des mâchoires proéminentes, est couvert de poils, ne parle plus.

Bientôt, à New York, Paris, Genève, des Homo erectus apparaissent en meutes, déboussolés, imprévisibles, semant la panique dans la population.

De quel virus s’agit-il ?
Que se cache-t-il derrière cette terrifiante épidémie ?

Une scientifique française, Anna Meunier, se lance dans une course contre la montre pour comprendre et freiner cette régression de l’humanité.

Partout, la question se pose, vertigineuse : les erectus sont-ils encore des hommes ?
Faut-il les considérer comme des ancêtres à protéger ou des bêtes sauvages à éliminer ?

Un cauchemar planétaire

 

Partager cet article
Repost0

Dédicace de Jean Even

Publié le par Gwalarn

Samedi 16 février
à partir de 15h00

En août 1924, le comte de Kerninon, dont le château est situé sur la commune de Ploulec'h, décède suite à deux coups de revolver reçus en plein visage : c'est le point de départ de l'affaire de Kerninon, qui défraiera la chronique jusqu'à ce que l'énigme soit résolue.

Jean Even, maire de Ploulec'h de 1971 à 2001, s'est toujours intéressé à l'histoire de sa commune. Il a par ailleurs connu personnellement deux personnes qui ont vécu cette affaire et qui lui en ont parlé. Il était donc naturel qu'il souhaite nous relater en détail cette affaire...

Partager cet article
Repost0

Rencontre avec Colette Renault-Besnard

Publié le par Gwalarn

Jeudi 20 décembre

de 10h30 à 13h00

En ce début d’automne, Lisi, expatriée à Oran rentre en Bretagne pour l’enterrement de sa mère qu’elle n’a pas revue depuis plus de 10 ans. Au village, la vie a peu changé et l’accueil qu’on lui réserve est plutôt maussade. Les bouches se ferment. Mais que lui reproche-t-on?
Les fantômes de son enfance l’assaillent. Elle va tenter de comprendre les liens qui l’unissaient à sa famille.
Trente ans après la fin de la guerre d’Algérie, elle perce enfin les mystères qui ont déterminé sa vie. Partagée entre déterminisme et libre arbitre, d’ici ou de là-bas, Lisi veut retrouver la paix pour continuer à avancer.

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>