Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

77 articles avec litterature francaise

Trois grands fauves

Publié le par Emmanuelle

Dans ce court roman en triptyque maîtrisé et imaginatif, Hugo Boris développe une filiation imaginaire entre Georges Danton, Victor Hugo et Winston Churchill, trois monstres sacrés de l’histoire dont il dresse avec malice et acuité des portraits volontairement subjectifs saisissants de vérité.
Quel point commun ont ces hommes d’exception, ce monstre défiguré et révolutionnaire, cet ogre insatiable d’écriture, de femmes et de nourriture ou ce guerrier dépressif et alcoolique ? Une  force débordante et inépuisable ! Pour obstinément défier la mort et narguer l’adversité, pour résister et dévorer la vie.

Inattendu, rythmé, émouvant, ce roman est tout simplement brillant.

trois-grands-fauves.jpg

Hugo Boris - Trois grands fauves -  Belfond - 18 €
Ajouter ce titre à votre panier : cliquer ici ou sur la couverture.

Partager cet article

Repost0

Une part de ciel

Publié le par Emmanuelle

Le nouveau roman de Claudie Gallay ? Un bijou ! Dans une tonalité assez proche des Déferlantes, mais à la montagne et sous la neige, il ravira les zélateurs d’une des plus talentueuses romancières contemporaines de l’intime.

Début décembre, suite au message aussi énigmatique que fantasque de son père qu’elle n’a pas revu depuis des mois, Carole est de retour pour quelques semaines dans sa vallée natale, dans le massif de la Vanoise. Sur le quai de la gare, point d’accueil paternel mais son frère aîné et sa sœur cadette avec qui elle a un peu coupé les ponts. En quelques jours, Carole redécouvre le village où elle a grandi, renoue plus ou moins des liens avec les gens du coin, au bar ou à l’épicerie. Mais, surtout, elle attend inlassablement des nouvelles du père qui n’en donne aucune. Pourtant, l’attente est pour chacun l’occasion de reprendre contact et de s’apprivoiser à nouveau. Chacun, à sa façon, vit cette attente contrainte comme un processus lent et nécessaire de révélation. A soi comme aux autres. Car pour cette fratrie, revenir sur le passé et ses ombres, c’est faire la lumière sur le présent et éclairer aussi sans doute l’avenir de leurs relations. C’est découvrir petit à petit à nouveau des sentiments profonds et la tendresse fraternelle. 
Roman de l’attente et des regrets, mais aussi roman des possibles, ce roman célèbre le retour à soi, et aux siens, le droit et la liberté pour chacun d’avoir sa ‘part de ciel’. Roman d’atmosphère au dénouement final léger et cruel, il est aussi touchant que Les Déferlantes, aussi rugueux que L’office des vivants, aussi sensible que Seule Venise.
 

Une part de ciel
Claudie Gallay - Une part de ciel - Actes Sud - 22 €
Ajouter ce titre à votre panier ? Cliquez ici ou sur la couverture !

Partager cet article

Repost0

La confrérie des chasseurs de livres

Publié le par Emmanuelle


De la vie de François Villon, nous savons qu'il fut emprisonné, gracié on ne sait pourquoi et enfin qu'il quitta Paris. A ce moment de de sa vie (1463), nous perdons sa trace. Le roman de Raphaël Jerusalmy commence là où calent les livres d'histoire : il s'amuse avec cet homme illustre et met en avant sa qualité de brigand.

Au XVe siècle, en pleine inquisition, le roi Louis XI doit partager son pouvoir avec l’Église. Villon, emprisonné, reçoit la visite de l'évêque de Paris qui lui propose une alliance avec la couronne contre sa liberté. Le roi a besoin d'un homme cultivé et lettré qui ne soit pas trop regardant avec la loi pour bien des missions ...''littéraires''.
François Villon est l'homme de la situation ! 

Au travers de faits historiques réels et de références biographiques, Raphaël Jerusalmy écrit un superbe roman d'aventures, digne de ceux d'Alexandre Dumas.
Prenez la route avec lui !

confrerie des chasseurs de livres

Raphaël Jerusalmy - La confrérie des chasseurs de livres - Actes Sud - 21 €
L'ajouter à votre panier ? Cliquez ici ou sur la couverture !

Partager cet article

Repost0

Dix rêves de pierre

Publié le par Bleuen

L'écriture d'une épitaphe permet de donner corps aux impressions d'une vie, aux émotions ressenties aux souvenirs d'une personne chère. Elle lie le passé à la vie, à la mémoire exprimée à travers quelques mots gravés, comme un soutien d'éternité.
A travers dix épitaphes découvertes entre les tombes, Blandine Le Callet (re)donne vie à dix histoires humaines, relatées sous le signe du tragique et de l'amour. De l'empire romain au XXIè siècle, le lecteur voyage à travers les époques et les cultures, entre des amours familiales brisées et des amours impossibles. L'expression poétique des sentiments, la description réaliste et dramatique de chaque univers, ainsi que la métaphore animale de la mort font de ces nouvelles une œuvre originale et remarquable qui suscite chez le lecteur un sentiment d'empathie et de tristesse à l'égard de chaque destinée.
Ce livre apparaît comme une mémoire sensible, comme le reflet de vies éteintes dont la lumière ne saurait se trouver qu'au travers d'une humanité qui sache prendre soin de son passé et retenir ses leçons de  vie…

dix-reves-de-piere.gif
Blandine Le Callet - Dix rêves de pierre - Stock - 18 €

L'ajouter à votre panier ? Cliquez ici ou sur la couverture !

Partager cet article

Repost0

Un blanc

Publié le par David


Vous avez froid ? Alors dites vous que pour certains, c'est bien pire !
L'Astrofant navigue aux abords de l'Antarctique pour une mission scientifique a priori sans histoire. Mais tout va déraper très rapidement. D'abord, plusieurs membres d'équipage se retrouvent coincés sur un iceberg avec un équipement de survie plutôt allégé. Puis le navire est saboté par un officier prêt à tout pour tirer coûte que coûte le feu d'artifice spécialement prévu pour exploser le 31 décembre 2000 au dessus du pôle sud.
Un récit à plusieurs voix raconté par les différents acteurs de cette aventure rocambolesque et glaciale dont tout le monde ne sortira pas indemne.
Avec une mention spéciale au cuisinier nain érotomane et grand 
amateur de femmes bien charpentées (c'est également un spécialiste de la soupe aux blancs d'oeuf, mais chut...).
Bref, un voyage givré et halluciné plus que réjouissant !

Blanc.jpg

Mika Biermann - Un blanc - Anacharsis 15€

L'ajouter à votre panier ? Cliquez ici ou sur la couverture !

Partager cet article

Repost0

Comment trouver l’amour à cinquante ans quand on est parisienne

Publié le par Emmanuelle

En 2013 la collection La brune du Rouergue fête ses 15 ans et la fête commence en janvier avec Pascal Morin.
Comment ? Assurément sous le signe de Vénus ! Ici que vous soyez une midinette de 18 ans, un bellâtre de 30 ans, un ténébreux quarantenaire ou une prof divorcée de 50 ans la lecture de ‘Comment trouver l’amour…’ ne peut que vous enchanter. Vous y suivrez les chassés croisés d’une multitude de personnages dont le cœur va se (re)mettre à battre la chamade. Comme dans une comédie musicale, chacun entre en scène (à Paris très souvent) et ose croire à une possible histoire en duo. Avec une fantaisie qui frôle avec bonheur la caricature, la plume de Pascal Morin est piquante et donne vie à des pantins qui nous ressemblent tous un peu. Différents, coincés, complexés, tourmentés, prêts à renoncer. Parfois cocasse, souvent tendre ce roman est un antidote à la grise mine qui pourrait sévir en ce début d’année.
Première résolution en 2013 : le lire absolument !

comment-trouver-amour-a-cinquante-ans-quand-parisienne-autr.jpg

  Pascal Morin - Comment trouver l’amour à cinquante ans quand on est parisienne (et autres questions capitales) - Le Rouergue - 18 €

L'ajouter à votre panier ? Cliquez ici ou sur la couverture !

Partager cet article

Repost0

A l'angle du renard

Publié le par Isabelle

Arsène Le Rigoleur, la quarantaine, a hérité de la ferme familiale en Bretagne. Paysan fortement attaché à sa terre, il voit d’un mauvais œil arriver les citadins qui ne connaissent rien à la campagne, et disparaître peu à peu les fermes de son village. Le Rigoleur, ce n’est pas franchement un rigolo, c’est le moins que l’on puisse dire et on ne plaisante pas avec son patronyme ! À la mort du père Morvan, son voisin, les enfants de ce dernier vendent la ferme aux Maffart, des gens de la ville...Grandir à la campagne, cela va être bon pour les enfants : Louis a 8 ans et Juliette, une maligne celle-là, 5 ans. Tout de suite, la petite fille va curieusement adopter Arsène, le suivre partout, le questionner sur son travail, lui « faire la radio pendant qu’il trait les vaches »... un vrai moulin à paroles. Le Rigoleur, ce n’est pas vraiment un causant lui, mais c’est lui le narrateur de l’histoire... son histoire, l’histoire de sa famille. Il raconte, et l’angoisse et le malaise du lecteur montent crescendo.

Fabienne Juhel n’a pas écrit un roman du terroir, même si elle décrit superbement la campagne... elle n’a pas écrit non plus un roman policier, même s’il y a quelques cadavres dans les placards ! C’est juste l’histoire d’un homme qu’on n’aimerait pas trop avoir comme voisin, un homme qui nous entraîne jusqu’au bout de sa folie…une histoire qu’il est impossible de lâcher quand on a commencé à y mettre le nez. Citadins, si vous venez à la campagne, regardez à deux fois, s’il n’y a pas un Le Rigoleur dans les parages et prenez garde au renard qui n’est jamais bien loin !

angle du renard
Fabienne Juhel - A l'angle du renard - Actes Sud (Babel) - 7,80€

L'ajouter à votre panier ? Cliquez ici ou sur la couverture !

Partager cet article

Repost0

Les séparées

Publié le par Emmanuelle

Auteur du remarquable roman La Mer Noire (2010, Sabine Wespieser éditeur), Kéthévane Davrichewy livre dans Les Séparées une magnifique histoire d’amitié. Une tendre et douloureuse, troublante et si juste histoire de sentiments. Celle d’Alice et Cécile, les meilleures amies du monde en 1981. Elles avaient seize ans et des rêves plein la tête ! Désormais, elles ont trente ans de plus, elles se sont perdues de vue, voire même un peu brouillées. Aujourd’hui, Alice vit mal une rupture conjugale inattendue et Cécile est dans le coma suite à un accident. Ici, chacune à sa façon, avec ses forces et ses faiblesses, se raconte ou raconte l’autre au passé comme au présent. Dans l’entrelacement de leurs deux récits, il apparaît que ce sont leurs différences comme leurs passions communes qui les lient. En toile de fonds, le monde politique et social évolue. Inexorablement se multiplient les non-dits, les renoncements, les petits et grands mensonges.
Ce n’est pas nouveau, en amitié, déclinaison particulière de l’amour, comme les sentiments sont complexes ! Pourtant, ce qui est remarquable ici c’est le talent littéraire de Kéthévane Davrichéwy pour rendre si sensible l’histoire de cette amitié, aussi forte que fragile.

les-separees.jpg
Kéthévane Davrichewy - Les séparées - Sabine Wespieser - 18€

L'ajouter à votre panier ? Cliquez ici ou sur la couverture !

Partager cet article

Repost0

Journal d'un corps

Publié le par Emmanuelle

Le corps. Voici un sujet original et inattendu dont s’empare malicieusement Daniel Pennac. De 13 à 87 ans, un homme tient sans état d’âme le journal de sa ‘carcasse’. De l’adolescent qui veut devenir consistant au vieillard agonisant, on savoure ses mutations les cinq sens en éveil , évidemment !
Qu’il défèque, urine, éternue ou se gratte, ce narrateur anonyme (né en 1924) se refuse à tenir un journal intime. Qu’il saigne, crie (à la place du blessé !), pète, frissonne ou déglutisse, caresse ou jouisse, son corps a cela d’universel qu’il est source de plaisirs comme de désagréments. Son journal, impudique, sans tabou, se lit aussi avec bonheur comme un recueil d’aphorismes.
Jusqu’à sa mort en 2010, il manie toujours la plume avec humour, car
‘quand on a tenu toute sa vie durant le journal de son corps, une agonie ça ne se refuse pas!’.Aussi, si vous avez raté une étape, si vous cherchez un conseil ou un sourire, reportez-vous à l’incontournable index de ce pseudo et si singulier dictionnaire médical.
Touchant et drôle, ce
Journal d’un corps l’est assurément. Une version au féminin serait appréciée (notamment par le diariste lui-même), qui tente l’aventure ?

journal-d-un-corps.jpg
Daniel Pennac - Journal d'un corps - Gallimard - 22€

 
L'ajouter à votre panier ? Cliquer ici ou sur la couverture !

Partager cet article

Repost0

Bon rétablissement

Publié le par Emmanuelle

Une bonne nouvelle (encore !) : la parution d’un nouveau roman de Marie-Sabine Roger. Si vous avez raté La tête en friche et Vivement l’avenir (tous deux aux éditions du Rouergue), ne manquez absolument pas son savoureux et non moins roboratif Bon rétablissement. C’est un roman ‘médicament’ comme on en fait peu. C’est un roman indispensable signé par une talentueuse auteur qui sait inventer des histoires touchantes et percutantes, sait faire vibrer des personnages attachants plus vrais que nature et (ce qui ne gâche rien) a l’art de trouver les mots justes et le génie de la formule qui fait mouche à chaque fois ! Autant dire que même si ici il est question d’un homme veuf, sans enfants, un tantinet bougon et de surcroît hospitalisé (pour cause de multiples fractures), on ne boude pas son plaisir de passer quelques jours en sa compagnie afin de suivre avec attention et délectation sa convalescence, ses rencontres et ses états d’âme.
Un livre à s’offrir et à offrir comme une cure de vitamines à la sortie de l’hiver !

bon-retablissement.jpg
Marie-Sabine Roger - Bon rétablissement - Rouergue - 18,50€

L'ajouter à votre panier ? Cliquer ici ou sur la couverture !

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>