Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

litterature francaise

Abécédaire des pépites en poche

Publié le par Laura

O... comme Véronique Olmi avec Numéro Six chez Babel.

Fanny est la 
dernière de la fratrie, la numéro six. Alors qu'elle veille sur les 
derniers jours de son père, elle relate ses souvenirs d'enfance. Une 
écriture tout en pudeur et finesse.

 

Partager cet article
Repost0

Abécédaire des pépites en poche

Publié le par Laura

Trop de livres, trop de choix et d'histoires...que cela vous tourne la tête au point d'être incapable de faire un choix. Et bien c'est pour cela que nous sommes là. Tout au long de ces prochaines semaines, découvrez l'alphabet des (petites) pépites littéraires. De courts romans à tout petits prix !

 

H..comme Toine Heijmans avec En mer publié aux éditions 10/18.
Lassé par son quotidien Donald décide de mettre les voiles et de partir seul en mer pour quelque mois. Sa fille le rejoint pour la fin du voyage, mais rien ne se passera comme prévu. Surprenant et terrifiant !

 

I....comme Panaït Istrati avec Mes départs chez Folio.
Fin XIX siècle dans une petite ville en Roumanie, le narrateur rêve d'aventures et d'horizons lointains. 
Une écriture envoûtante : on suit avec plaisir les aventures de ce jeune homme curieux et débrouillard.

J...comme Gaelle Josse dans Nos vies désaccordées chez j'ai lu.
Un homme apprend par hasard que Sophie la femme qu'il a passionnément aimée et quittée traverse une terrible période de désarroi. Il va alors tenter de réparer les erreurs du passé. 
Un magnifique roman d'amour bref et saisissant !

 

Partager cet article
Repost0

Abécédaire des pépites en poche

Publié le par Laura

F...comme Maxence Fermine dans Neige chez Points.

Le jeune Yuko décide de consacrer sa vie à la poésie, une inspiration qui lui vient de la pureté de la neige. Afin d'améliorer son écriture, il part à la rencontre de Soseki, grand maître de l'haïku.

Un style sobre et poétique pour cette petite pépite.

 

Partager cet article
Repost0

Abécédaire des pépites en poche

Publié le par Gwalarn

 

C...comme Sorj Chalandon avec La légende de nos pères au Livre de Poche.

Dans un style épuré, fait de phrases courtes et poignantes, Sorj Chalandon nous tient en haleine avec habilité. Marcel Fremaux biographe familial est chargé de retranscrire la vie d'un ancien résistant, rien ne se passera comme prévu pour les deux hommes...

Partager cet article
Repost0

Flash Info : Emmanuelle sur France Inter

Publié le par Gwalarn

Partager cet article
Repost0

Calendrier de l'Avent 2016 !!

Publié le par David

Au cas où vous auriez besoin de quelques idées pour aider le Père Noël..... ^^

Partager cet article
Repost0

Rencontre avec Eric Vuillard

Publié le par Gwalarn

C'est avec grand plaisir que jeudi 3 novembre à partir de 18h30  la librairie Gwalarn invite à rencontrer Eric Vuillard  à l'occasion de la parution de 14 juillet , son nouveau récit historique paru aux éditions Actes Sud. Un texte court et incisif, tout aussi captivant, érudit, émouvant et brillant que Conquistadors, (2009) La bataille d'Occident (2012) , Congo (2012) et Tristesse de la terre (2014), un texte autour duquel nous avions déjà eu le plaisir d'échanger avec Eric Vuillard en 2014 à la librairie.

Rencontre avec Eric Vuillard

14 juillet en quelques mots :

La prise de la Bastille est sans doute l'un des événements les plus célèbres de l'Histoire de France. Certains diront : l'un des événements les plus célèbres de tous les temps.
On nous récite son histoire telle qu'elle fut écrite par les notables, depuis l'Hôtel de ville, du point de vue de ceux qui n'y étaient pas.
14 juillet d'Eric Vuillard (à peine 200 pages !) raconte l'histoire de ceux qui y étaient.  Les éditions Actes Sud le présente ainsi :''14 juillet est un livre ardent et épiphanique, où notre fête nationale retrouve sa grandeur tumultueuse. C'est un texte qui rend visible ce que l'on a pris l'habitude d'oublier : la liberté est aussi l'égalité de tous devant l'Histoire''.  Assurément ! Lisez  et écoutez ! La voix d'Eric Vuillard est remarquable pour donner à voir, entendre, vivre une histoire démocratique et républicaine.

Partager cet article
Repost0

La terre des Wilson

Publié le par David

A l'âge de 12 ans, Dick a fui son Oklahoma natal avec sa mère, fuyant tous les deux la violence du père. Une quinzaine d'années plus tard, il est de retour, enrichi par la prohibition, et il a soif de vengeance. Nous sommes en 1935, en plein crise financière, la misère est omniprésente et de violentes tornades poussiéreuses (les Dust Bowl) menacent...

Je lis un paragraphe. Puis deux. Puis un chapitre entier. Et je me dis, que purée, quelle écriture, il y a des fulgurances littéraires dans ce texte. 
Mieux : ça continue jusqu'au bout, et ça, c'est la classe.

La terre des Wilson, de Lionel Salaun (édité par Liana Levi) est un roman noir poignant, tragique, et bon sang, quelle plume !

La terre des Wilson
Partager cet article
Repost0

Derrière les panneaux, il y a des hommes

Publié le par Gwalarn

Parfois, au détour d'une table de librairie, une couverture se démarque par son originalité, sa couleur, son style. Curieux, on attrape le livre en se disant que le contenu ne sera sans doute pas à la hauteur, on nous ne la fait pas, hého, on n'est pas né de la dernière pluie...

Et puis on le feuillette, on lit quelques lignes, pour voir. Au fil des pages, on se rend compte que bon sang, il se passe un truc. L'écriture est vive, incisive. L'ambiance caniculaire d'un week-end de 15 août sur l'autoroute poisse notre chemise, et l'odeur du bitume chauffé à blanc nous titille les narines. Et puis qui est ce Pierre, qui vit dans sa voiture depuis des mois en se nourrissant de sandwiches sous cellophane, que cherche-t-il ? Quel lien avec Pascal, sourd mais employé modèle de snack de station-service ? Quel rapport avec la disparition de la petite Marie sur cette aire d'autoroute ?...

Derrière les panneaux il y a des hommes est la chronique sociale d'un monde perdu au milieu des flots incessants de voitures, un roman puissant, plein de poésie et de noirceur, rempli d'âmes tourmentées, de chaleur oppressante et de chair oppressée.

De la belle et grande littérature.

 

Derrière les panneaux, il y a des hommes
Partager cet article
Repost0

Je, d'un accident ou d'amour

Publié le par Gwalarn

"Depuis, ma pensée se désordre. Mon langage se confusion. D’un commencement comme ça. Je voiture Adèle jusqu’à la gare de l’Est, elle se départ chez elle, distance d’ici. Bien trop lointain. Elle m’amour, je l’énormément, mais elle s’en retour. A trois centaines de kilomètres."

Un texte court, touchant et poétique. Ecrit sans verbes, remplacés ici par des noms, des adverbes, des adjectifs, et pourtant d'une grande fluidité. Une magnifique déclaration d'amour, douce et renversante ...

"Plus rien d’importance depuis cette fille sur une chaise verte du jardin du Luxembourg, voiliers miniatures et lecture de poche. Instinctivement, je pas vers elle et lui paroles futiles. Le soleil d’abord, la chaleur ensuite. McEwan enfin."

Je, d'un accident ou d'amour
Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>